Ce simulateur vous permet de résoudre la crise climatique

Ankara, dans un voile de pollution. (Isopix)

La célèbre université du MIT et l’ONG Climate Initiatives ont mis au point un simulateur en ligne qui permet de tester l’impact de différentes mesures (fin du charbon, électrification, reforestation…) sur le dérèglement climatique. À vous de jouer!

Baptisé En-ROADS, et accessible à tous, ce simulateur est conçu comme un outil pédagogique. Il permet de visualiser clairement et en temps réel les différents impacts que peuvent avoir telle ou telle décision sur le climat au cours des prochaines décennies.

Vais-je diminuer drastiquement la consommation de charbon, ou au contraire la faire grimper? Dois-je mettre fin aux centrales nucléaires, garder le statu quo ou bien miser sur cette source d’énergie? Dans quelles proportions vais-je faire baisser la déforestation, et à partir de quand ? Autant de leviers sur lesquels vous pouvez jouer pour tenter de garder la hausse des températures sous la barre des 2°C. Car le simulateur considère qu’à situation inchangée, nous sommes en route vers une augmentation de 4,1°C d’ici 2100 par rapport à l’ère pré-industrielle.

Prendre les bonnes décisions

‘La simulation est le meilleur moyen pour apprendre quand l’éducation par l’expérience est trop coûteuse ou simplement impossible’, explique John Sterman, co-créateur du simulateur et spécialiste des questions climatiques auprès de gouvernements, à Fast Company.

Le chercheur, dont les propos sont également relayés par Korii, ajoute que pour rester dans les clous d’une hausse des températures limitée à 2°C, il faut nécessairement jouer sur de multiples tableaux.

Le simulateur n’est bien sûr pas capable de reproduire toute la complexité du monde réel. Ainsi, il ne prend pas en compte le coût financier des efforts, la difficulté de coordonner ces efforts à l’échelle mondiale, les impacts sociaux des différentes mesures, etc. Mais il permet de se rendre compte qu’il n’est pas encore trop tard pour limiter les dégâts climatiques engendrés par l’Homme, et que des solutions existent… Il suffit de prendre les bonnes décisions.