« Cela ne s’est pas passé comme je l’avais prévu » : Meta annonce se séparer de 11.000 employés

C’est donc acté. Dans un message sur son blog, Mark Zuckerberg fait son mea culpa et annonce la suppression de 11.000 employés chez Meta, soit 13% de l’effectif total de la société.

Pourquoi est-ce important ?

De tous les géants des technologies, Meta est sans doute le plus affecté par le déclin de la croissance mondiale et de la montée des taux d'intérêt. C'est aussi le résultat d'une erreur de stratégie et de la croissance de ses concurrents. Meta a perdu plus de 70% de valeurs boursières depuis le début de l'année.

Dans l’actu : Mark Zuckerberg a annoncé la suppression de 11.000 employés sur les 87.000 que compte Meta.

  • Cela représente donc 13% des effectifs.

Le détail : Mark Zuckerberg fait son mea culpa.

« Au début de Covid, le monde s’est rapidement mis en ligne et la poussée du commerce électronique a entraîné une croissance hors norme des revenus. De nombreuses personnes ont prédit qu’il s’agirait d’une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. Je l’ai fait aussi, et j’ai donc pris la décision d’augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme je l’avais prévu. »

Mark Zuckerberg.

L’essentiel : quelles sont les causes de cette chute libre ?

  • Le contexte économique : comme toutes les entreprises technologiques, Meta souffre des taux d’intérêt élevés qui sont en train de ralentir la croissance.
  • La montée de la concurrence : TikTok, bien sûr, mais surtout Apple qui a modifié sa politique de confidentialité, ce qui a fait chuter les revenus publicitaires du réseau social.
  • L’erreur de stratégie : Meta a dépensé sans compter dans son métavers, perdant déjà 9,4 milliards de dollars en 2022. Et s’apprête à déverser encore 70 milliards de dollars dans les prochaines années. Un pari fou.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20