Ce graphique illustre à quel point Facebook écrase la concurrence

Isopix

Facebook est une machine à faire de l’argent. Et son avance sur les autres réseaux sociaux est considérable, ressort-il d’une analyse de Snap, la société derrière Snapchat.

ARPU. Cet acronyme de quatre lettres tient en haleine tous les investisseurs de la tech. Il signifie ‘average revenue per user’, ou revenu moyen par utilisateur. Cette mesure montre combien un réseau social gagne en moyenne grâce ses utilisateurs, principalement via les recettes publicitaires. Snap a comparé ses propres chiffres avec ceux de Facebook et Twitter sur leur marché d’origine, l’Amérique du Nord.

Source: Snap

Ce n’est un secret pour personne que Facebook est le site qui compte le plus d’utilisateurs. Le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (DAU ou ‘daily active users’) en Amérique du Nord est d’environ 196 millions. C’est plus de deux fois le nombre d’utilisateurs de Snapchat (90 millions) et plus de cinq fois celui de Twitter (36 millions).

Mais ce n’est là qu’une petite partie de l’histoire. Non seulement Facebook compte plus d’utilisateurs, mais l’entreprise dégage également beaucoup plus de revenus par utilisateur. Facebook gagne 196 dollars par an et par utilisateur quotidien, contre seulement 58 dollars pour Twitter et 17 dollars pour Snapchat.

Ce dernier réseau social obtient des résultats nettement supérieurs à Twitter en termes de DAU, mais bien plus faibles en ce qui concerne l’ARPU. Facebook devance ses deux concurrents sur les deux tableaux, et avec des scores monstrueux. Ce qui rend la différence encore plus impressionnante: les chiffres de la firme de Mark Zuckerberg ne valent que pour Facebook et Messenger… Ils ne tiennent donc même pas encore compte des applications Instagram et WhatsApp.

Réalité augmentée

Le CEO Evan Spiegel et les autres dirigeants de Snap, qui ont dévoilé jeudi leurs chiffres trimestriels – décevants, selon les analystes -, voient dans cette comparaison la preuve que Snapchat dispose encore d’un énorme potentiel commercial. Et de rappeler que le réseau social, du haut de ses 9 ans, est la plus jeune des trois plateformes analysées.

Spiegel & Co ont bien l’intention de réduire l’écart avec la concurrence en matière d’ARPU au cours des années à venir. Pour y parvenir, la direction de Snapchat  compte sur de nouveaux outils permettant aux annonceurs d’atteindre leur public de manière encore plus ciblée, ainsi que sur de nouvelles applications autour de la vidéo et de la ‘réalité augmentée’ (AR), grâce à laquelle on peut ajouter des ajouts numériques aux images.

Lire aussi: