La guerre couve au pays de la tech: Facebook va lancer une plainte antitrust contre Apple

Mark Zuckerberg CEO Facebook
Facebook-CEO Mark Zuckerberg – Shutterstock

Facebook est en colère contre Apple. Le réseau social compte poursuivre le géant de la tech parce qu’il estime qu’Apple réglemente ses propres applications moins strictement que celles des entreprises qui rendent leurs applis disponibles sur les iPhones ou les iPads.

Cela fait déjà quelque temps que la guerre couve entre Apple et à peu près tout le reste du monde de la tech. Tout a commencé avec le jeu à succès Fortnite, qui a été exclu de l’App Store d’Apple parce que ses créateurs avaient développé leur propre système de paiement, et ce dans le but de s’affranchir de la commission prélevée par le fabricant de l’iPhone pour les paiements effectués dans l’application.

Lorsqu’Apple a décidé de supprimer Fortnite, une tempête d’indignation a éclaté au pays de la tech. Facebook, entre autres, s’est plaint qu’il devait lui aussi renoncer à 30% de ses revenus chaque fois que des utilisateurs achetaient des billets pour un événement via l’application Facebook sur les produits d’Apple. En réaction, Apple a baissé sa commission, mais seulement temporairement.

Poursuite judiciaire

La patience de Facebook semble désormais épuisée puisque la société aurait décidé d’attaquer Apple en justice, écrit le site The Information. Le géant des réseaux sociaux contesterait surtout le fait que les applications d’Apple ne soient pas soumises aux mêmes règles que celles des autres entreprises. De plus, la marque à la pomme refuserait également que d’autres applications puissent être définies par défaut lorsqu’Apple dispose de sa propre alternative.

Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook, s’est exprimé sur le sujet ce jeudi, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, en déclarant ‘qu’Apple devient de plus en plus dépendante des applications et des services au détriment des autres entreprises. Avant cela, on avait déjà pu entendre que les politiques d’Apple étaient préjudiciables aux petites entreprises, ‘surtout pendant cette pandémie’.

Vie privée

Les deux géants se sont également longtemps disputés pour savoir lequel d’entre eux exploitait le plus ses utilisateurs. En novembre, Apple a envoyé une lettre aux autorités chargées de la protection de la vie privée, affirmant que ‘Facebook continue de stocker des données, ignorant complètement la vie privée de ses utilisateurs’. À son tour, Facebook avait accusé Apple d’abuser de sa position dominante sur le marché ‘et de vouloir donner la priorité à ses propres produits’.

Ce n’est pas un hasard si les deux entreprises ont été interrogées à ce sujet par le Congrès américain en juillet dernier, en même temps que Google et Amazon. À l’époque, les CEO des quatre entreprises technologiques avaient dû se défendre face aux accusations selon lesquelles ils écrasaient leurs concurrents en les rachetant ou en les détruisant.

Lire aussi: