On ne l’arrête plus : Apple dévoile un nouvel HomePod

Que se passe-t-il chez Apple ? Le lendemain de l’officialisation de ses nouvelles puces M2 Pro et M2 Max, ainsi que deux nouveaux MacBook Pro et Mac mini, voilà que la firme de Cupertino nous honore d’une nouvelle annonce : le HomePod de 2e génération.

Contexte : le moins que l’on puisse dire est qu’Apple aura pris son temps pour livrer une nouvelle version de son enceinte connectée. Car si l’HomePod a eu droit à une version mini en 2020, le premier modèle remonte tout de même à 2017.

Il aura donc fallu 5 ans à Apple pour nous livrer ce HomePod de deuxième génération, mais en quoi se démarque-t-il ? Difficile à dire.

Le détail : visuellement, il n’y a rien qui change. La nouvelle enceinte connectée d’Apple reprend en effet le design « élégant et emblématique » de sa prédécesseuse, à savoir une forme cylindrique arrondie recouverte d’une sorte de filet avec une surface tactile rétroéclairée à son sommet.

  • Côté fonctionnalité, l’HomePod de 2e génération est bien évidemment compatible avec Siri, mais il prend surtout en charge l’Audio spatial. Cela lui permet d’adapter le son à l’environnement dans lequel il se trouve.
  • L’enceinte embarque Siri ce qui permet aux utilisateurs de lui donner des ordres vocalement.
  • « Il est doté d’un boomer longue portée conçu sur mesure, d’un moteur puissant qui déplace le diaphragme sur 20 mm, d’un micro interne avec égaliseur de basses et d’un ensemble de cinq tweeters avec beamforming répartis autour de la base, qui fonctionnent de concert pour offrir une expérience acoustique puissante », se vante également Apple.
    • Pas de gros changement au niveau de la qualité sonore donc. Et si la firme de Cupertino avait déjà placé la barre haute avec le premier HomePod, certains pourraient rester sur leur faim, d’autant plus qu’Apple a fait des ajustements étonnants ; 4 micros au lieu de 6 et 5 tweeters au lieu de 7.
  • Jumelable avec d’autres HomePod et HomePod mini, il est possible de créer une paire stéréo. L’appareil s’intègre évidemment parfaitement dans l’écosystème d’Apple grâce à AirPlay 2.

En réalité : les vraies nouveautés se limitent à un thermomètre et à un capteur d’humidité directement intégrés à l’enceinte. Ainsi, via Siri, les utilisateurs pourront faire varier la température d’une pièce via une simple commande. Chouette.

  • On note également la prise en charge du protocole Matter pour gérer les appareils connectés de la maison.

Oui, mais : quant à la possibilité de passer des appels téléphoniques directement depuis l’appareil, il semblerait qu’Apple ait encore une fois raté le coche. C’était pourtant l’un des gros reproches faits au premier HomePod.

  • Autre problème : son prix. Proposé au tarif de 349 € – contre 329 € pour son prédécesseur –, il ne peut concurrencer les enceintes plus accessibles d’Amazon et de Google.
  • Alors certes, sa puissance et sa qualité sonore font qu’il se positionne sur le haut de gamme, mais le manque de fonctionnalités jure. Ce nouvel appareil pourrait connaitre le même succès mitigé que son prédécesseur.

En précommande dès aujourd’hui, le HomePod de seconde génération sera disponible en noir et en blanc à partir du 3 février au prix de 349 €.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20