Alors que l’UE cherche à imposer un chargeur universel, la Chine s’attelle à déployer une charge rapide commune

La charge rapide est de toute évidence vouée à devenir la norme – bien que certains appareils d’entrée de gamme en soient encore dépourvus. Reste qu’il existe plusieurs versions de cette technologie. Un « problème » auquel plusieurs organisations professionnelles chinoises veulent s’attaquer et unifier tout cela.

Alors que l’Union européenne cherche à faciliter la vie des consommateurs, mais aussi à réduire les déchets électroniques en imposant un chargeur universel aux constructeurs, la Chine s’attelle à mettre en place une norme de charge rapide. La Chine Communication Standards Association (CCSA), l’organisation chinoise de normalisation professionnelle en charge des normes de technologie des communications, ainsi que d’autres associations, viennent d’annoncer la création d’un standard pour la charge rapide ; l’UFCS ou Universal Fast Charging Specification.

Plusieurs constructeurs chinois dont Xiaomi, Huawei, Oppo et Vivo présents lors de la présentation de cette norme ont déjà reçu la certification. Le prochain smartphone milieu de gamme d’Oppo, le Reno 9, pourrait d’ailleurs être le premier à prendre en charge l’UFCS.

Une charge rapide universelle

L’objectif de cette normalisation de la charge rapide est de démocratiser cette technologie, de proposer une charge rapide commune à tous les smartphones des marques ayant reçu une certification, mais aussi d’assurer la compatibilité entre les différents fabricants. Un objectif qui s’appuie sur 5 piliers, comme le rapporte Gizmochina :

  • Continuer à améliorer la solution de charge rapide et étendre sa prise en charge.
  • Convaincre plus d’entreprises d’adopter cette norme.
  • Promouvoir l’adoption de la norme universelle unique de la charge rapide à l’ensemble de l’industrie.
  • Suivre les progrès de la normalisation internationale de la charge rapide et faire en sorte que la norme chinoise soit adoptée à l’échelle mondiale.
  • Améliorer la certification et l’identification par des tiers de la charge rapide universelle.

D’autres fabricants devraient également rejoindre Xiaomi, Huawei, Oppo et Vivo, ainsi que la CCSA et adopter la norme UFCS, ont assuré ces premiers. La charge rapide 40W sera la première certification à être adoptée, après quoi, ça sera au tour de la charge rapide 65W.

Des puissances bien inférieures à ce que proposent déjà les technologies de charge rapides propriétaires de Xiaomi, Huawei ou encore Oppo, mais on peut aisément imaginer que l’UFCS rattrapera rapidement son retard pour proposer des vitesses de recharge ultra-rapide.

Étant donné que la grande majorité des constructeurs de smartphones les plus populaires à l’heure actuelle sont chinois – à l’exception de la tête du classement, Apple et Samsung –, cette normalisation de la charge rapide pourrait profiter à l’ensemble du marché – et donc, des consommateurs – et potentiellement pousser les deux autres à en faire de même, bien que la firme à la pomme ne se soit jusqu’ici pas pressée d’innovation à ce niveau.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20