À Paris, les HLM s’implantent dans des décors architecturaux luxueux

Photo issue du compte Twitter de Anthony Leroi, directeur de cabinet de l’adjoint au maire de Paris.

La mairie de Paris a inauguré cette semaine trois nouveaux immeubles à logements sociaux dans les quartiers chics de la ville (8e arrondissement). Pour se faire, d’anciennes bâtisses ont été totalement remises à neuf, tout en gardant leur style architectural de l’époque. Le résultat est époustouflant, les décors font rêver et le prix est extrêmement démocratique.

Seuls deux immeubles sont pour l’instant finis. Petite visite des lieux.

Le couvent des Oblats

Le premier immeuble se situe dans une partie de l’ancien couvent des Oblats, rue St-Petersbourg. Le bâtiment a pendant de nombreuses années abrité l’INPI (institut national de la propriété intellectuelle). Aujourd’hui, place aux logements, aux bureaux et à un espace commercial.

L’architecture d’époque a été conservée à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment. Ainsi, les futurs locataires vont bénéficier de logements dans un style très historique avec des plafonds en voute et des fenêtres en ogive. Petit aperçu grâce aux photos issus du compte Twitter de Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris et de son directeur de cabinet, Anthony Leroi.

Photo par Ian Brossat
Photo par Anthony Leroi

Les travaux ont permis en outre de retrouver de l’espace pour les cours intérieures.

Photo par Anthony Leroi

À l’intérieur, on retrouve toutefois une architecture beaucoup plus contemporaine. 84 logements ont été aménagés, cela comprend 13 magnifiques duplex au rez-de-chaussée.

Des anciens locaux industriels

La rue Monceaux abritait il y a des dizaines d’années d’immenses locaux industriels pour le commerce du bois. Le bâtiment est ensuite devenu une école avant de devenir aujourd’hui 24 très beaux appartements.

Les architectes ont souhaité conserver ces deux parts de l’histoire dans l’immeuble. La façade n’a pas bougé.

Capture Google Maps (2018)

À l’intérieur, certains éléments de son passé industriel font partie de la décoration. Les cuisines ont, par exemple, été construites dans l’ancienne cage d’ascenseur. Les grilles d’accès ont été sauvées et servent maintenant de séparation visuelle avec le reste du logement.  

Photo par Ian Brossat

Pour rappeler l’école, les lettres qui étaient sur la façade ont été reprises dans les cages d’escalier pour indiquer l’étage. Ainsi, comme l’explique le site du Figaro, au troisième, le petit jeu de mots ‘3 x rien’ a été installé.

Le petit plus de ce logement : le magnifique rooftop qui donne une vue magnifique sur Paris et la tour Eiffel.

Photo par Anthony Leroi

Une architecture plus traditionnelle

Les 12 logements de la rue de Miromesnil ne sont pas encore terminés. L’architecture est beaucoup plus traditionnelle que pour les deux autres logements, mais conserve tout de même un certain charme. Les combles ont été surélevés pour offrir un étage supplémentaire bénéficiant d’une vue imparable sur les toits de Paris.

Photo par Ian Brossiat

Prix

Selon le Figaro, les loyers (hors charges) pour ces logements se situeraient entre 5,97 et 6,71 €/m². Pour un logement de taille moyenne (60 m²), cela revient donc à un loyer d’environ 360 euros par mois. Toutefois, la mairie de Paris n’a pas précisé la superficie des différents logements, les prix exactes sont donc impossibles à connaitre pour le moment.