‘1 700 millionnaires du Hamas vivent à Gaza’

[PICTURE|sitecpic|lowres]

« Il y a 1.700 millionnaires du Hamas à Gaza », alors que c’est l’un des endroits les plus pauvres de la planète, a révélé Ahmad Assaf, un porte-parole du Fatah palestinien, au journal israélien Erem News. Il a insinué que ce groupe s’est enrichi avec les tunnels creusés à la frontière avec l’Égypte, qui permettent de faire passer des marchandises de contrebande sur lesquelles il prélevait des droits de passage très élevés qui ont aussi permis de financer le Hamas.

« 800 millionnaires et  1.600 quasi-millionnaires contrôlent les tunnels aux dépends des intérêts nationaux égyptiens et palestiniens, avait fulminé le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans le journal économique britannique The Economist en août 2012.

Selon un reportage de la BBC datant de 2010, toutes sortes de produits passaient par ces tunnels : chips, café, cuisinières, vaches, et même des voitures neuves.

En janvier 2006, le Hamas a remporté les élections dans les territoires palestiniens, et depuis juin 2007 et sa violente prise de pouvoir, il a pris en charge seul l’administration de la bande de Gaza, évinçant le Fatah avec lequel il n’est pas parvenu à former un gouvernement d’union nationale.

Au début de cette semaine, le Hamas avait critiqué l’Egypte parce que ce pays a fermé sa frontière avec le Sinaï et détruit 1370 de ces tunnels qui seraient aussi utilisés pour les trafics d’arme et d’argent à destination du Hamas. Le Hamas a évoqué un « crime contre l’humanité ».

Le Hamas pouvait jusqu’à récemment compter sur le soutien de la communauté égyptienne des Frères musulmans, mais les nouveaux dirigeants de l’Egypte ont moins de sympathie pour le mouvement terroriste, qu’ils considèrent comme une menace pour la sécurité intérieure. Ils les soupçonnent notamment d’avoir mené des « attaques terroristes » sur le territoire égyptien au cours des dernières années. L’Egypte accuse aussi le Hamas de soutenir des groupes ayant des liens avec l’organisation terroriste Al-Qaïda.

Cependant, la semaine dernière, Faraj Al Ghoul, le ministre de la Justice du Hamas, a remplacé la loi pénale qui datait de 1936 par un nouveau code qui s’inspire de la charia à Gaza.

 

Plus
Lire plus...
Marchés