Le Wi-Fi des hôtels… Un rêve devenu réalité pour les hackers

Lorsque vous vous apprêtez à vous connecter au réseau Wi-Fi d’un hôtel, soyez conscients des risques auxquels vous pourriez être confrontés, mettent en garde plusieurs experts en cybersécurité. Le Wi-Fi des hôtels est le rêve des hackers devenu réalité, écrit IBTimes. Les utilisateurs de bornes Wi-Fi gratuites au sein des établissements hôteliers devraient se poser la question de savoir si le nom de réseau de l’hôtel et son accès libre ne sont pas en fait le piège d’un pirate informatique. Selon les spécialistes, les personnes qui se connectent au Wi-Fi d’un hôtel se croient parfaitement protégées. Toutefois, ce n’est pas le cas et vos mots de passe, vos noms d’utilisateur ou autres identifiants à caractère sensible pourraient bien finir dans les mains d’un hacker.Selon une étude de Broadband Genie auprès de 2.512.000 personnes ayant séjourné dans un hôtel avec un accès à Internet, 90% des répondants ont admis avoir utilisé cet accès. Par ailleurs, 58% des utilisateurs ont déclaré qu’ils ne s’inquiétaient pas de savoir si leur connexion était surveillée. Selon ce rapport, les personnes qui se connectent au réseau d’un hôtel le font généralement pour consulter leur courrier électronique ou pour simplement naviguer sur Internet.Cependant, un nombre de personnes plus restreint mais qui reste tout de même significatif (26%) utilise le Wi-Fi des hôtels à des fins professionnelles. Enfin, près de la totalité des participants a reconnu accéder à une forme de données privées lors de leur connexion.

Phishing

« Si la borne Wi-Fi d’un hôtel n’est pas protégée, la gamme d’attaques potentielles est large », explique Ondrej KuboviÄ, responsable de la sécurité de l’entreprise ESET, basée en Slovaquie.« Les hackers savent que les connexions Wi-Fi des hôtels véhiculent une quantité importante d’informations sensibles » précise Rob Hillborn, responsable de la stratégie chez Broadband Genie.« Un hacker peut bien entendu écouter les conversations de sa victime, altérer cette conversation, détourner la session d’un utilisateur et la rediriger vers des sites frauduleux, extraire des données sensibles, manipuler la personne pour qu’elle télécharge des logiciels malveillants et finalement prendre le contrôle de son dispositif », ajoute KuboviÄ.« Beaucoup d’utilisateurs pensent que leur connexion est sécurisée car ils ont payé pour un service et qu’ils se trouvent dans un environnement sûr. Cependant, nous devrions faire preuve de prudence lors de chacune de nos connexions », indique Rob Hillborn.En 2014, un rapport de l’entreprise Kapersky, société russe de cybersécurité, a constaté que des hackers avaient utilisé pendant des années des logiciels malveillants lors des connexions de clients d’hôtels, principalement des hommes d’affaires. Ces groupes de pirates ont profité des connexions Wi-Fi non-sécurisées pour lancer des attaques de phishing.Selon les experts, il s’agit d’un problème qui est loin d’être résolu. En effet, de plus en plus d’informations personnelles sont présentes dans les smartphones et dans les tablettes et les réseaux Wi-Fi gratuits s’étendent comme, par exemple, dans les aéroports. Par conséquent, les risques de piratage sont susceptibles de s’intensifier.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20