Un ‘trou’ de 1,9 milliard dans les comptes de la fintech Wirecard fait s’effondrer le cours de l’action

EPA

L’auditeur EY ne trouve aucune preuve de l’existence de 1,9 milliard d’euros de liquidités inscrites au bilan de la société de paiement allemande Wirecard. Cela pourrait indiquer qu’un quart du total de son bilan comptable n’existe pas réellement…

Le cours de l’action Wirecard a chuté de plus de 50% à la bourse de Francfort dans le sillage de ces révélations.

La société allemande de traitement des paiements a déjà été accusée de fraude comptable par le passé. Le journal économique britannique Financial Times, qui enquête sur ce dossier depuis des années, a publié l’an dernier des documents qui pourraient indiquer une fraude dans la société partenaire de Wirecard à Dubaï, Al Alam.

Clients inexistants?

Selon les chiffres officiels, Al Alam traitait des centaines de millions de dollars pour le compte de clients. Mais selon le FT, on peut douter du fait qu’Al Alam ait effectivement géré autant de transactions pour Wirecard, notamment parce que bon nombre de sociétés qui étaient renseignées comme clientes ont déclaré qu’elles n’avaient jamais entendu parler de l’entreprise…

De par ses activités dans les paiements en ligne, Wirecard est un concurrent de la société néerlandaise Adyen dans ce secteur. Alors que Wirecard prend le bouillon sur le marché boursier, l’action d’Adyen a quant à elle atteint des sommets ces derniers jours.

Lire aussi: