Trois étapes essentielles avant de créer sa propre cryptomonnaie

Pour créer une cryptomonnaie, il faut prendre en compte 2 aspects: la création technique et le développement social. Voici les 3 étapes essentielles à suivre.

Le monde des cryptomonnaies s’est considérablement complexifié depuis que la première transaction en Bitcoin a été effectuée par Satoshi Nakamoto en janvier 2009. Presque dix ans plus tard, il existe environ 1.664 monnaies cryptées sur le marché, selon le recensement du site spécialisé CoinMarketCap. Et leur nombre pourrait encore augmenter.

D’un point de vue purement technique, créer une cryptomonnaie n’est pas une procédure spécialement compliquée. Essentiellement, cela consiste à copier les lignes de code d’un protocole Blockchain d’une monnaie existante, comme le standard de Token Ethereum ERC20, et les implémenter dans une application spécialisée comme Rinkeby. Avec l’aide d’une extension de navigateur comme MetaMask, qui sert également de gestionnaire de portefeuille crypté, créer une nouvelle monnaie cryptée prend moins de 15 minutes, selon le développeur Ivan Liljeqvist.

Mais avant de créer sa propre monnaie, il est important de savoir quels seront les objectifs poursuivis avec cette création. Des sociétés, comme CryptoLifeWallet Builders ou Coin Creator, offrent aujourd’hui des services de création de cryptodevises mais il est crucial de savoir l’utilisation qui sera faite de la monnaie. Il faut avoir une idée précise du projet et développer un niveau d’intérêt et d’engagement qui dépasse la simple curiosité. Sinon, la création risque fort de ne mener à rien. Voici donc les trois points à suivre avant de se lancer.

© iStock

Avoir une bonne idée

Pour que votre monnaie se pérennise, il est nécessaire qu’elle se différencie des centaines de devises cryptées actuelles. Pour qu’elle obtienne de la valeur et intéresse les investisseurs au point que ces derniers y injectent des fonds, il faut savoir quelle industrie sera visée.

La monnaie aura-t-elle pour ambition de supprimer un intermédiaire actuel, comme une banque, une administration ou un courtier? Son objectif sera-t-il de résoudre des problèmes du monde réel, tels que la pauvreté ou le manque d’éducation? Ou ne servira-t-elle qu’à accroître votre capital financier?

Comme l’écrit Bitdegree, un site spécialisé dans les questions de cryptodevises, il faut d’abord « penser à un vrai problème et comment la technologie blockchain pourra le résoudre. Si votre projet n’a pas de réel avantage, pourquoi voudriez-vous investir dedans ou l’utiliser? Si vous voulez créer de la valeur, vous devez ajouter de la valeur. »

Voici quelques exemples de crypto lancées dans un but bien défini:

  • Bitcoin, la monnaie qui devait nous affranchir du système bancaire;
  • IOTA, la monnaie dédiée à l’IoT, l’Internet des choses;
  • EOS, la monnaie qui accompagne le développement des nouvelles technologies;
  • Monero, la monnaie qui veut rendre le minage équitable;
  • Everipedia, la monnaie qui soutient le développement de l’encyclopédie éponyme, la première à exister sur une infrastructure en chaîne de blocs;
  • Ripple, la cryptomonnaie centralisée qui veut faciliter les échanges interbancaires;
  • Nexus, la devise qui ambitionne d’être la première monnaie utilisée dans l’espace (satellites et futures installations habitées).

Travailler avec une communauté

Une bonne idée doit ensuite trouver son public, soit repérer la communauté qui y trouvera de l’intérêt. Comme l’explique à Fast Company Chris Ellis, entrepreneur-activiste pour la communauté Feathercoin, il vaut mieux « trouver une communauté et construire sa monnaie autour plutôt que créer une devise et attendre que tout le monde s’y intéresse ». Une monnaie doit être adaptée aux besoins et aux attentes d’une communauté et « être pertinente pour leur héritage culturel et leurs antécédents », ajoute Ellis.

C’est pourquoi, il est important de penser à créer un espace où les utilisateurs peuvent discuter, critiquer, commenter et proposer de nouvelles idées pour améliorer le fonctionnement de la monnaie. Ethereum, Bitcoin, Litecoin, Monero… chaque cryptodevise a son forum où les utilisateurs s’échangent des informations sur la façon de revendre la monnaie, comment l’employer ou encore des conseils de codage.

Mais avant de lancer le forum, un simple groupe WhatsApp ou Telegram peut déjà servir d’excellente base pour recueillir un maximum de données. Plus votre communauté sera grande, plus le marché sur lequel vous lancerez votre devise aura des chances de trouver des adeptes. Une communauté soudée sera plus à même de réfléchir à la façon d’éviter des erreurs de création et vous permettra de développer un réseau solidement sécurisé et à l’épreuve des attaques.

Développer une monnaie sécurisée est un point essentiel. Vu les nombreuses histoires de fraudes monétaires qui circulent dans l’univers des devises cryptées, attacher une haute importance à la sécurité donnera à votre monnaie une certaine légitimité et renforcera la confiance du public. Mais cette fidélisation sera difficile à atteindre si les personnes impliquées dans le développement de la monnaie sont des spectateurs passifs qui ne cherchent qu’à développer leurs intérêts personnels. Il est capital de garder cette communauté vivante.

Viser un marché

Dans quel milieu sera utilisée votre monnaie? Pour quels échanges? Quels développements de technologie soutiendra-t-elle? Une fois que ces questions ont été résolues, il est temps de mettre en avant les réponses et de leur donner un maximum de visibilité. Il faut maintenant préparer les investisseurs à mettre de l’argent pour le développement de votre monnaie.

Il faut donc convaincre les futurs détenteurs de votre monnaie qu’ils auront un endroit où la dépenser. Il s’agira de prouver aux particuliers et aux commerçants que ces unités numériques auront de la valeur et qu’elles pourront être échangées contre des objets, de l’argent traditionnel ou d’autres cryptodevises.

Et pour cela, il faut passer par les réseaux sociaux. Un coup d’éclat, une opération marketing ou une campagne de communication peut booster votre visibilité mais si vous n’en avez pas les moyens, une présence active sur les médias sociaux peut déjà faire l’affaire.

Les réseaux les plus intéressants pour donner de la visibilité à votre projet sont d’abord LinkedIn, suivi de Twitter, Facebook et enfin YouTube. Instagram et Pinterest peuvent également être employés mais leur fonctionnement n’est pas idéal pour la diffusion de vos idées.

Voici, selon Bitdegree, les réseaux les plus employés par les investisseurs:

© Bitdegree

Après ces trois étapes, la création technique pourra commencer!