Les marchés:
Markten inladen...

SAMEDI 30 MAI

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La première entreprise chinoise rejoint le club des firmes valorisées plus de 500 Mds $ (et une seconde se prépare à la suivre)

Logo Business AM

22/11/2017 | Audrey Duperron | 3 min de lecture

Tencent, une entreprise chinoise relativement méconnue en Occident, est devenue cette semaine la première société asiatique à franchir le seuil d’une évaluation de 500 milliards de dollars. Mardi, elle a même coiffé Facebook au poteau, lorsque le cours de ses actions a atteint une valorisation globale d’environ 523 milliards de dollars (contre 519 milliards de dollars pour Facebook).

Tencent rejoint ainsi le club des entreprises dont la valorisation a dépassé les 500 millions de dollars cette année comme, Amazon, Facebook, alphabet et Microsoft.
La firme chinoise fait partie des BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi), les équivalents chinois concurrents des GAFA américains (Google, Amazon, Facebook et Apple) reflétant la montée en puissance des mastodontes technologiques du pays.

Depuis le début de l’année 2017, le cours de son action a gagné 120 %. Récemment, Tencent a rapporté avoir réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 9,8 milliards de dollars, en hausse de 61 % par rapport à 2016.  Ceci est principalement dû au lancement d’un jeu mobile, Honour of Kings, qui a remporté un vif succès.

Tencent a été introduite en bourse en 2004, mais son développement s’est particulièrement accéléré à partir de 2011. C’est en effet cette année-là qu’elle a développé une application mobile de chat, WeChat.

Facebook interdit en Chine

Elle avait été créée à l’origine sur le modèle de l’application Whatsapp, détenue par Facebook. Mais elle a su se rendre indispensable dans la vie de tous les jours, en développant toute une palette de fonctionnalités. Il est possible pour ses  980 millions d’utilisateurs mensuels d’y partager des liens, des photos et des vidéos, d’y jouer, d’y découvrir l’actualité, ou d’appeler un taxi, par exemple.

En effet, les autorités chinoises ont interdit à Facebook d’étendre son réseau social en Chine. Une entreprise chinoise avait donc toute latitude pour s’imposer sur ce créneau. En outre, WeChat propose également un système de paiement électronique très populaire en Chine.

Alibaba, une autre société chinoise, postule elle aussi à l’entrée du club des entreprises qui ont franchi la barre des 500 milliards de dollars de valorisation cette année. La firme de Jack Ma est déjà évaluée 480 milliards de dollars.

 

Wang He/Getty Images/AFP


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !