Suède : la journée de travail de 6 heures est trop coûteuse

Une journée de travail de 6 heures coûte trop cher. Telle est la conclusion d’une expérience menée dans la ville suédoise de Göteborg, où 68 infirmières d’une maison de retraite ont travaillé pendant 2 ans avec un horaire de travail de 6 heures par jour tout en conservant leur salaire. L’expérience a cependant donné des résultats positifs, et les infirmières ont rapporté qu’elles se sentaient en meilleure santé, tandis que l’absentéisme a été réduit et que l’on a constaté une amélioration des soins portés aux patientsMais la ville n’envisage pas de généraliser cette expérience ou de la proposer un autre service, car cela serait trop coûteux. En effet, pour couvrir le manque à gagner en heures de travail des 68 infirmières, elle a dû recruter 17 personnes pour un coût de près de 12 millions de couronnes (environ 1,3 millions d’euros).L’expérience de Göteborg est l’un des essais qui ont été réalisés en Suède pour étudier la possibilité d’une journée de travail plus courte. L’expérience suédoise a été suivie par le monde entier, et des militants de la réduction du temps de travail ont présenté la Suède comme un modèle.

La baisse des indemnités de chômage

Daniel Bernmar, un politicien local de gauche responsable du soin aux personnes âgées au sein de la municipalité, rappelle cependant que le recrutement des personnes qui ont contribué à compenser la baisse des heures de travail effectuées par les infirmières a tout de même permis de réduire les indemnités chômage payées par le gouvernement à hauteur de 4,7 millions de couronnes danoises au cours des 18 premiers mois de l’expérience (soit environ 470 000 €). Il ajoute qu’il aimerait que d’autres études soient réalisées pour déterminer si une journée de travail plus courte pourrait aussi produire des bénéfices de long terme pour la société dans son ensemble.Selon certains, des journées de travail plus courtes permettraient d’étendre la carrière professionnelle des travailleurs des professions à travail intensif.