Si invasion de l’Ukraine, pas de Nord Stream 2: les prix du gaz bondissent

Le prix du gaz bondissait de 10% lundi après les menaces allemandes de ne pas autoriser la mise en service du nouveau gazoduc germano-russe controversé Nord Stream II en cas de nouvelle « escalade » en Ukraine.

Le cours du mégawatt-heure sur la Bourse de référence néerlandaise a atteint lundi matin 116,39 euros. Vendredi, il était repassé au-dessus de la barre des 100 euros le MWh.

Les cours du gaz avaient déjà atteint des sommets ces dernières semaines et même un record absolu de 162 euros/MWh début octobre mais des propos conciliants du président russe, Vladimir Poutine, avaient permis de faire retomber quelque peu la pression.

Des stocks européens moins fournis que d’habitude, les tensions géopolitiques et la météo hivernale ont porté les cours du gaz ces dernières semaines.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20