San Francisco : 1.500 dollars pour garder un chien

À San Francisco, lessoins de jour de luxe pour chiens constituent un marché florissantet concurrentiel dans une ville alimentée par la richessetechnologique et le revenu disponible. Ces services se concentrentprincipalement sur les groupes de population les plus riches qui ontaccumulé un pouvoir d’achat important, écrit Vivian Ho,correspondante du journal britannique The Guardian à San Francisco.

Un abonnement pour lessoins des chiens pendant une journée de travail coûte plus de 1.500dollars par mois. Cependant, les fournisseurs et les utilisateurs deces services font l’objet de vives critiques car cette ville connaîtune crise humanitaire provoquée par le sans-abrisme.

Bourreau de travail

San Francisco, une villenommée en l’honneur de Saint-François, saint patron des animaux, atoujours été une ville accueillante pour les chiens. La villepossède en effet de vastes espaces extérieurs et un climat tempéréet offre un environnement propice aux personnes qui possèdent unchien. Il s’agit également d’une ville où l’on travaille durement.Selon une analyse de la plate-forme de finances personnellesWalletHub se basant sur le taux d’emploi et la proportion detravailleurs qui prennent des vacances, San Francisco est la ville laplus travailleuse des Etats-Unis.

Par conséquent, pour denombreux résidents, il est difficile de combiner travail et amourpour les animaux de compagnie. Ce dilemme a conduit à la créationde soins de luxe pour chiens. A San Francisco, les propriétaires dechiens qui travaillent beaucoup peuvent maintenant confier leurschiens à divers prestataires de services de garde.

Un service de base coûtera250 dollars par mois. Mais, en général, les abonnements mensuelsavoisinent les 600 dollars par mois. Cependant, il existe égalementdes formules beaucoup plus élevées allant de 1.500 dollars par moisà 7.500 dollars par mois. Ces abonnements de luxe offrent toute unesérie d’avantages de premier ordre.

Avec ces abonnements, leschiens ne sont pas simplement laissés à l’extérieur dans une nichependant toute la journée. Plusieurs animations sont prévues pourles chiens. Dans certaines garderies, des webcams sont installéespour que les propriétaires puissent suivre les activités de leurscompagnons. D’autres sociétés fournissent des photos et desbulletins quotidiens. Des sorties de groupe et des jeux sontégalement organisés.

Les clubs pour chiensoffrent également un espace pour les propriétaires où ces dernierspeuvent prendre un café et utiliser le Wi-Fi gratuit pendant queleurs chiens batifolent avec leurs camarades au sein des différentsespaces sécurisés.

Sans-abri

Toutefois, ce genre deservices ne plaît pas à tout le monde, surtout dans une ville enpleine crise humanitaire provoquée par le sans-abrisme, expliqueVivian Ho. Les clients de ces garderies de luxe pour chiens sontsouvent dépeints comme des personnes disposant d’un surplus de tempset d’argent.

Par ailleurs, il existedes options moins coûteuses pour les soins diurnes pour chiens,explique Deb Campbell, porte-parole du service local de protectiondes animaux. Les propriétaires peuvent avoir recours à despromeneurs qui viennent chercher les animaux chez eux et les ramènenten fin de journée.

Selon Campbell, il estfacile de critiquer le prix de ces crèches de luxe pour chiens. « Cependant, tout ce que font les personnes pour prendre soinde leurs chiens est une bonne chose. »

Doggy Style, l’un de cesservices d’accueil, coopère avec des organisations telles queMuttville Senior Dog Rescue, association à but non lucratif qui sepréoccupent des chiens négligés.