Rien ne vaut la richesse de Knokke-Heist

[PICTURE|sitecpic|lowres] 

La station balnéaire à la mode de Knokke-Heist est l’un des joyaux le long d’une côte belge qui connait actuellement un nouvel essor », écrit le Financial Times. Le journal indique qu’un décorateur d’intérieur, Jean-Philippe Demeyer,a comparé cette portion de la côte avec la station très populaire des Hamptons située à Long Island (New York).  L’article se consacre aussi à Zoute, le quartier résidentiel qui a été conçu par l’architecte allemand urbain Josef Stübben au début du XXème siècle.

« Zoute, avec une superficie de 1.100 hectares, comprend un terrain de golf, une réserve naturelle et des ruelles sinueuses avec de grandes villas chaulées aux volets verts», affirme le Financial Times. « Pendant les week-ends et les vacances d’été, ces villas hébergent le gros des élites industrielle, bancaire, et médiatique belges, ainsi que divers membres de la famille royale belge. Les villas sont cachées derrière des haies bien entretenues. Il n’y a ni murs ou clôtures ». « Zoute combine l’architecture typiquement flamande avec l’atmosphère des jardins anglais », poursuit le journal.

«Même dans les banlieues les plus chères de Bruxelles, distante de 110 km, les prix des maisons ne sont pas aussi élevés qu’ils le sont à Knokke-Heist, qui a une population de 34.000 habitants. Le prix moyen d’une maison individuelle dans la municipalité est de 1.123.867 euros (ou 480.136 pour un appartement)». « En comparaison, à Uccle, dans la banlieue la plus chère de Bruxelles, une banlieue recherchée des riches exilés français qui fuient les augmentations d’impôts de François Hollande, le prix d’une maison individuelle atteint  1.092.194 euros en moyenne».  

« Alors que le quartier résidentiel de Zoute est paisible, le Kustlaan, le principal boulevard de Knokke-Heist, est connu pour ses boutiques et ses galeries exclusives et, les soirs d’été, un défilé de voitures de luxe qui feraient sourciller ailleurs en Belgique ». « A l’ouest de Zoute, dans la partie la plus moderne de Knokke-Heist, l’hôtel La Reserve, où Frank Sinatra avait résidé lorsqu’il avait donné un spectacle au casino de la ville dans les années 1950, a été démoli pour faire place à un projet combiné d’hôtel et de résidences du même nom. 19 des 70 appartements sont toujours en vente dans la première phase du projet, y compris un appartement de 170 m² au premier étage avec 2 terrasses, à vendre chez le promoteur Aclagro pour 1,8 million d’euros, plus les 21% de TVA dûs sur les constructions neuves. ‘La majorité de la clientèle est Belge’, affirme Youri Van Der Zwalmen, directeur du développement chez Aclagro, ‘Mais environ 10% sont des Hollandais attirés par la stabilité du marché immobilier ici’. Avec la chute de 2,9% du prix des maisons individuelles de Knokke-Heist l’an dernier, beaucoup se demandent s’il ne faut pas s’attendre prochainement à de nouvelles baisses ».

« La côte belge possède 85.000 résidences secondaires, par définition, un achat non essentiel. En outre, plusieurs municipalités côtières ont imposé de nouvelles hausses de la taxe sur les résidences secondaires. A Ostende, la taxe, appliquée sur toutes les propriétés utilisées comme résidence secondaire, est passée cette année de 650 euro à 1000 euros. Cette décision peut ne pas avoir un grand impact sur le marché de l’immobilier à Knokke-Heist, mais cela pourrait ajouter de la pression sur les vendeurs des classes inférieures ailleurs ».

Selon le Financial Times, cependant, la cuisine flamande est un des grands atouts de la région, et elle séduit les acheteurs immobiliers étrangers. «L’Ecole de l’hôtel Ter Duinen de Koksijde est une des meilleures du pays », affirme le journal. « En outre, les restaurants de la région voisine de Bruges ont obtenu 15 étoiles au Michelin entre eux, et deux des trois étoiles belges figurent parmi eux, ce qui en fait la seconde région en Belgique derrière Bruxelles, qui compte un total de 19 étoiles».