Les rendements des nouveaux bons d’État sont plutôt modestes : d’autres produits d’épargne sont plus lucratifs

L’Agence Fédérale de la Dette a annoncé les rendements des nouveaux bons d’État. Comme prévu, ceux-ci rapporteront moins que le bon d’État d’un an que le gouvernement a émis en septembre.

Pourquoi est-ce important ?

Le gouvernement émet généralement des bons d'État quatre fois par an (mars, juin, septembre et décembre). Chaque trimestre, l'institution gouvernementale détermine la durée et le taux d'intérêt. En septembre, la durée a été exceptionnellement limitée à un an. Le gouvernement voulait ainsi mettre la pression sur les institutions financières pour augmenter le taux d'épargne. En décembre, deux bons d'État à plus long terme seront émis.

Dans l'actu : les nouveaux bons d'État ont une durée de cinq et huit ans. Ils rapporteront respectivement 2,6% et 2,8% brut.

  • Il faut payer à l'administration fiscale un prélèvement forfaitaire de 30% sur les gains en capital. Le bon d'État de cinq ans rapportera donc un rendement net de 1,82%. La variante de huit ans aura un rendement net de 2,03%.
  • Les nouveaux bons d'État sont moins rentables que le bon d'État d'un an émis par le gouvernement en septembre. Il y a deux raison
Cet article est uniquement disponible pour nos abonnés Premium
Accédez à trois articles gratuits par mois !
Business AM est le média belge qui vulgarise l’économie. Rejoignez notre communauté de plusieurs millions de lecteurs chaque mois.
Oui, je veux avoir accès à 3 articles Premium
Vous préférez vous abonner tout de suite ? Cliquez ici
Déjà abonné? Connectez-vous et recevez l’accès à tous nos articles Premium.
Plus d'articles Premium
Plus