Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 13 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Qu’est-ce qu’un fork de Bitcoin?

Logo Business AM
Économie

31/07/2018 | express.be | 4 min de lecture

Un « fork » d’une cryptomonnaie est une modification d’une copie du code de cette monnaie pour en faire une nouvelle. Bitcoin Cash est né d’un fork de Bitcoin.

Le « fork » est un terme déjà longuement employé dans le monde de l’informatique. Un « fork » est une bifurcation dans la chronologie de l’existence d’un logiciel. Cette fourche survient lorsqu’un développeur amènent des modifications au projet d’une tierce personne ou lorsqu’un développeur utilise le projet de quelqu’un d’autre comme point de départ pour lancer son nouveau projet. 

Dans l’univers des cryptomonnaies, on parle de « hard fork » et de « soft fork », soit un « embranchement majeur » ou un « embranchement mineur » du code. On peut également parler de fourche ou de bifurcation. Ce phénomène survient lorsque les règles qui définissent une monnaie cryptée sont modifiées soit parce que les développeurs souhaitent améliorer la monnaie existante, soit parce qu’il y a divergence au sein de l’équipe gestionnaire de la monnaie.

Le fork du Bitcoin Cash

Lorsqu’une trop grande quantité de mineurs refuse d’adopter les nouvelles règles de la monnaie, le groupe de mineurs qui veut modifier les paramètres va suivre une autre route pour donner naissance à une nouvelle monnaie sur une nouvelle chaîne de blocs. On parle alors de « fourche majeure » ou de « hard fork ».

Le Bitcoin Cash (BCC) est né d’une fourche majeure avec Bitcoin (BTC), la première des cryptomonnaies. À première vue, les deux monnaies se ressemblent. Le protocole est identique, BCC utilise la preuve de travail, le hachage SHA-256 et compte un approvisionnement de 21.000.000 unités. Le temps de blocage est identique à BTC et son minage fonctionne également avec un système de récompense.

La différence se situe au niveau de la taille des blocs. Depuis août 2017, Bitcoin a une limite de taille de bloc de 1 Mo alors que BCC propose des blocs de 8 Mo. Bitcoin Cash est né d’un petit groupe d’utilisateurs de Bitcoin (5%) qui ne voulait pas adopter le consensus Segwit2x (un principe de gestion des blocs). Ces utilisateurs ont donc réalisé ce qu’on appelle une UAHF (User Activated Hard Fork). Ils ont bifurqué de la blockchain originale de Bitcoin pour créer leur nouvelle chaîne de blocs sur laquelle évolue  Bitcoin Cash.

Comment

Les codes d’un certain nombre de monnaies cryptées sont open-source. Il est donc possible de les copier sur GitHub, un site de partage de codes de logiciel, pour recréer un nouveau protocole informatique et lancer sa nouvelle monnaie. Le processus informatique est expliqué en détail dans ce tutoriel réalisé par le développeur suédois Ivan Liljeqvist.

Bitcoin Cash a été le premier « hard fork » de Bitcoin. Depuis, un certain nombre d’autres monnaies cryptées ont été créées en « forkant » la blockchain de Bitcoin, comme Bitcoin Gold, Bitshares, Bitcoin Diamond ou encore Bitcoin X.

Le Bitcoin original quant à lui continue d’évoluer et de se mettre à jour. Ces updates sont appelés « soft fork ». Ces modifications apportées au code source du logiciel sont acceptées par la majorité des utilisateurs. Les nœuds qui ne souhaitent pas s’adapter au nouveau protocole sont exclus et leurs blocs ne pourront plus être validés par les autres participants.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks