Quels sont les symptômes de la radiation?

Nous sommes tous constamment exposés à de très faibles niveaux de radiation ; nous absorbons environ 3 millisieverts (mSv) par an provenant de notre environnement.

Mais à de plus hauts niveaux, tels que les 400 mSv par heure enregistrés à Fukushima, la radiation peut engendrer des problèmes de long terme, tels que des cancers et des mutations génétiques. Au dessus du niveau de 1000 mSv, cela peut entraîner la maladie de la radiation : les premiers symptômes en sont des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Pour les personnes les plus fortement atteintes, ces premiers signes peuvent être suivis par quelques jours sans aucun symptôme, à la suite desquels elles retombent encore malades avec de la fièvre, et des atteintes cutanées.

Dans les cas extrêmes, lorsque l’exposition a dépassé le seuil de 10 000 mSv, les organes peuvent cesser de fonctionner et la mort survient dans les jours suivants.

L’iode radioactive du type libéré par la centrale de Fukushima est absorbée dans le corps par les poumons. On peut en réduire l’ingestion – la poussière radioactive peut être éliminée de la peau et des vêtements, et l’on peut avaler des comprimés d’iode, qui, s’ils sont pris à temps, peuvent contribuer à protéger la glande thyroïde contre l’iode radioactive – mais les masques faciaux ne peuvent empêcher le corps d’absorber les plus grosses particules.

Plus
Lire plus...
Marchés