Le ‘Divorce Monday’: quand le premier lundi de l’année mène au divorce

Isopix

Le premier lundi de la nouvelle année a gagné une réputation douteuse. Car les avocats spécialisés reçoivent une vague de demandes de divorce, ce jour-là, le 6 janvier a été rebaptisé le jour du divorce ou ‘Divorce Monday’

‘Le premier lundi est devenu le jour où les couples entament la nouvelle année de manière différente’, explique Cherlyn Chong, coach en divorce (oui, oui), au Business Insider.

‘Cette décision mène à une série de recherches sur Google. Et les avocats spécialisés en divorce semblent également s’y intéresser’, poursuit-elle. Mais comment expliquer cette tendance ? Il faut chercher le coupable par le fait que l’année s’achève justement.

Les vacances de Noël sont en effet une période de l’année où les familles se retrouvent. ‘Cela peut mener à un conflit. Souvent, ces choses restent enfuies, mais la période de vacances a tendance à mettre un coup de projecteur dessus. Un partenaire peut alors décider si – il ou elle – a envie de ne plus passer des vacances dans un mariage malheureux.’

De Tinder au divorce

A contrario, le mois de décembre est le mois de l’année le moins propice pour faire sa demande de divorce. ‘Le traumatisme subi par les enfants pourrait par exemple se poursuivre durant toute l’année suivante. Ils se souviendront de Noël comme le jour où papa et maman ont divorcé’. Il faut donc l’éviter selon la coach.

Cette période de l’année est également traversée par une autre tendance. Ce dimanche, c’était le ‘Dating Day’, soit le jour le plus chargé de l’année sur les applications de rencontres. En 2017, le premier dimanche de la nouvelle année a vu un bon de 44 millions de matchs ce jour-là sur Tinder, soit 62% en plus qu’un dimanche traditionnel en moyenne.