Quand la N-VA faisait le forcing pour faire monter le Vlaams Belang au gouvernement flamand

Gwendolyn Rutten, Bart de Wever et Wouter Beke. – Isopix

Au cours de l’émission ‘De afspraak op vrijdag’ sur la VRT, l’ex-présidente de l’Open Vld, Gwendolyn Rutten, est revenue sur un épisode de la formation du gouvernement flamand. À un certain point, Bart De Wever (N-VA) semblait tout à fait déterminé à emmener le Vlaams Belang avec lui au sein de l’exécutif.

Selon Gwendolyn Rutten, la N-VA a en effet demandé explicitement à l’Open Vld et au CD&V de monter dans un gouvernement avec le Vlaams Belang. Et pour convaincre les libéraux et les chrétien-démocrates, le président des nationalistes, Bart De Wever, semblait prêt à de grandes concessions.

‘Lors de la formation du gouvernement flamand, voici un an, alors que nous étions pleinement impliqués dans les discussions, la N-VA nous a dit tout comme au CD&V: rejoignez-nous dans un gouvernement N-VA-Vlaams Belang’, a expliqué celle qui était alors la présidente de l’Open Vld.

Récompense

‘Nous vous récompenserons généreusement, mais nous voulons faire participer le Vlaams Belang’, auraient par ailleurs promis les nationalistes.

‘Cette proposition a vraiment été sur la table et a été sérieusement testée politiquement. Seule ma réponse a toujours été claire: non’, a affirmé Gwendolyn Rutten, qui a également dit ne pas comprendre pourquoi la N-VA était prête à aller aussi loin. ‘En faisant cela, vous légitimez le Vlaams Belang et donnez le signal que tout cela est possible.’

‘Le passé est le passé’

En réaction à la sortie de Gwendolyn Rutten, le nouveau président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, a déclaré sur Twitter que ‘le passé est le passé’.

‘À une époque où des gens perdent leur emploi, où des entreprises font faillite, nous avons besoin d’un gouvernement (fédéral, NDLR) capable de mener une solide politique de relance. Nous continuons à y travailler de manière constructive avec Georges-Louis Bouchez (président du MR, NDLR) et Joachim Coens (président du CD&V, NDLR). Un bon conseil: regardez en avant ce que vous pouvez faire ensemble. Le passé est passé’, a-t-il tweeté.