Prix de l’énergie : les clients ‘dormants’ chez Electrabel et Luminus gagnants pour Test-Achats

L’organisation de défense des consommateurs Test-Achats a réalisé une première analyse des prix de l’énergie 2013. Test-Achats livre quelques constats sur base du seul prix de l’énergie (prix des kWh et redevances fixes, TVA comprise). Il s’agit de la partie qui revient au fournisseur (sauf TVA) et qui couvre globalement la moitié de la facture. « A ce stade, les autres coûts (cotisations énergie verte, coûts de réseau, cotisation fédérale…) ne sont pas pris en compte », précise l’organisation.

Pour l’électricité, pour une consommation moyenne de 3.500 kWh/an en compteur normal, la partie énergie de la facture atteignait, fin 2012, 327 euros en moyenne. Aujourd’hui, elle atteint 317 euros, soit une légère diminution de 3 %. Les tarifs fixes ont diminué davantage que les tarifs variables (5 % contre à peine 2 % pour les variables). Les tarifs d’Electrabel baissent en moyenne de 10 %. Les consommateurs n’ayant jamais signé de contrat tombent sous le tarif EnergyPlus et voient la partie « énergie » de leur facture baisser de quelque 9 %. Plusieurs tarifs de Luminus augmentent de 1 à 2 % mais, à côté de deux tarifs qui changent de nom et de mode d’indexation (Actif devient Actif + et Eco devient Eco+), deux nouveaux tarifs variables entrent en scène : Optimal et Essential. Les consommateurs ayant Luminus comme fournisseur par défaut et n’ayant jamais signé de contrat tombent sous le tarif Actif + et gagnent un peu plus de 3 %. Plusieurs tarifs fixes diminuent sensiblement : jusque 10 % pour Essent fixe 1 an, de 7 à 9 % chez Octa+, 4 à 5 % chez Belpower et Lampiris, …

Côté gaz, pour une consommation moyenne de 23.260 kWh/an, la partie énergie de la facture atteignait, fin 2012, 1.093 euros en moyenne. Aujourd’hui, elle atteint 1.055 euros, soit une légère diminution de 3,5 %. Ici, ce sont les tarifs variables qui ont diminué davantage que les tarifs fixes, même si la différence est minime (3,6 % contre 3,4 % pour les fixes).Les tarifs d’Electrabel ont diminué de 12 à 14 %. Les consommateurs n’ayant jamais signé de contrat tombent sous le tarif EnergyPlus et voient la partie « énergie » de leur facture baisser de 14 %.

Chez Luminus, le tarif « Actif » transformé en « Actif + » avec un nouveau mode d’indexation diminue de 12 %. Le tarif fixe diminue de 5 % mais le tarif « Click » réservé aux internautes augmente quant à lui de de 7 %. Le tarif fixe de base reste inchangé chez Eni mais ses autres tarifs fixes diminuent de 4 à 5 %. Le tarif variable diminue de 1 %. Les prix de gros sur le marché international du gaz ayant tendance à augmenter en hiver, les prix indexés sur le gaz naturel ont globalement augmenté de 10 % suite au dégel. C’est le cas chez Eneco, Essent, Lampiris et Octa+, pourtant ils restent bien classés.

Les principaux gagnants des nouvelles données tarifaires sont les clients dits « dormants » chez Electrabel et Luminus. Un ménage ayant un profil moyen en électricité et en gaz (chauffage) gagnera, sur base des données actuelles, 220 à 240 euros par an. Ils gagneraient néanmoins davantage en allant à la concurrence.Pour les autres, le constat est plus nuancé et l’économie escomptée peut s’avérer minime, voire nulle, selon les formules tarifaires.

« Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions définitives. Les prix ayant été gelés en avril, il y aura lieu de refaire l’exercice de comparaison dans 3 mois, avec cette fois, tous les éléments de la facture », reconnaît Test-Achats. Enfin, l’organisation de défense des consommateurs déplore que, globalement et hors fournisseur historique, les gains restent minimes, surtout pour ceux qui avaient déjà fait un bon choix de fournisseur en 2012. Dans certains cas, le dégel a même provoqué une hausse subite de la facture (+ 10 % pour les formules indexées sur l’indice TTF du gaz naturel). « Il faut également déplorer que les principaux efforts aient été axés principalement sur les fournisseurs, alors que la facture énergétique se compose d’autres éléments qui pèsent lourd sur le budget des ménages et qui auraient aussi mérité davantage d’attention », conclut Test-Achats.

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20