Pourquoi se suicide-t-on plus dans les pays les plus heureux?

Se penchant sur la fréquence des suicides, des chercheurs ont observé un paradoxe : les pays où les suicides sont les plus nombreux sont également ceux où la population est la plus heureuse.

Jusqu’à présent, pour chaque pays, on avait avancé des explications purement locales : par exemple, le climat rude hivernal et les journées courtes des pays scandinaves seraient responsables des forts taux de suicide qui caractérisent ces pays. Mais en poussant les recherches, les scientifiques trouvèrent que la corrélation entre bonheur et suicide était évidente pour 21 pays, comprenant 17 pays de l’Europe, les Etats Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande, et que ni le climat ni le facteur religieux ne semblaient y jouer un rôle prépondérant.

Appliquant ces méthodes aux 50 Etats des Etats Unis, les chercheurs en conclurent que la corrélation, quoique plus atténuée, était tout de même présente. L’Utah se classait premier pour le bonheur de ses habitants, et 9ème pour le taux de suicide. New York était à la 45ème place pour le bonheur, mais dernier pour le taux de suicide.

Les scientifiques en conclurent que ce qui compte, comme pour l’argent, c’est le bonheur relatif. Si la vie de vos voisins ressemble à un conte de fée, vos ennuis n’en deviennent que plus insupportables.

 

Plus
Lire plus...
Marchés