Pourquoi nous ne devons pas avoir peur de l’avenir

De nombreux problèmes actuels et futurs identifiés par l’ordre du jour de Davos 2017 proviennent du rythme soutenu sur lequel le changement technologique se calque. Les sociétés s’inquiètent de ce qui va arriver à l’avenir et craignent que la technologie ne se développe trop vite sans que nous la comprenions et sans que les gouvernements ne soient en mesure de la gérer. Les leaders populistes accusent la globalisation et l’automatisation au regard des pertes d’emplois et de la crise que nous traversons. Cependant, ceux capables de se projeter et de saisir l’impact que les développements technologiques auront sur nos vies sont également en mesure d’y apporter des perspectives différentes. Le futurologue Mark Stevenson apparaît optimiste à propos de l’avenir. Il a effectué des travaux de recherche autour de ce qui nous attend demain et il est impatient.

Ce que l’on considère désirable

Il estime que si le développement exponentiel de la technologie modèlera certainement le monde de demain, ce qui aura une réelle influence sur notre avenir relève davantage de notre capacité à accueillir le changement et à s’y adapter. « Lorsque nous parlons d’innovation, de nombreuses choses sont possibles. Pour autant, ce qui est véritablement réalisable dépendra largement de ce qu’on considère collectivement comme désirable » explique-t-il.L’optimisme de Mark Stevenson est une conséquence du temps qu’il a passé aux côtés de plusieurs des pionniers contemporains qui participent à influencer l’avenir à l’aide de leurs innovations audacieuses et en bousculant nos systèmes de croyances que ce soit dans des champs aussi variés que la santé, l’éducation, l’énergie ou l’industrie alimentaire. Impressionné par les innovations et encore davantage par leurs créateurs, Stevenson fait l’éloge de ce qu’ils ont en commun : « Ils sont portés par la question suivante : comment puis-je rendre ce monde meilleur ? ».

Un modèle de référence international

Il explique comment une ville très pauvre d’Europe centrale est devenue un modèle de référence international en matière d’énergie verte et a brisé les chaînes de sa dépendance à l’importation tout en créant des emplois et de la richesse localement ; comment la pensée radicale et les méthodes d’intelligence collective ont révolutionné le développement et la découverte de nouveaux médicaments ; et comment les communautés rurales peuvent utiliser des alternatives locales à notre système d’agriculture moderne et ses effets préjudiciables – tout en restant des producteurs prolifiques.« Ces développement ne constituent pas seulement une sous-catégorie de l’innovation actuelle, ils sont une petite fraction des innovations que nous ne sommes pas encore en mesured’imaginer » affirme Stevenson. Personne ne parlait de smartphones ou de data en 1895 alors que le fait même de faire voler un engin plus lourd que l’air était notoirement dit impossible.

Ray Kurzweil

Il y a quelques années, à Boston, l’innovateur et futuriste Ray Kurzweil a dit à Stevenson : « La plupart des inventions échouent, non pas parce qu’elles ne fonctionnent pas, mais parce qu’elles arrivent au mauvais moment. » Si nous ne tenons pas compte de la société, il est aisé d’emmener des prédictions exponentielles beaucoup trop loin. Comment la société va-t-elle parvenir à interagir avec l’accélération du changement ?Mark Stevenson possède une vision claire de ce qui peut être fait pour répondre aux dilemmes mondiaux les plus pressants ainsi qu’une dose indispensable d’optimisme réaliste pour comprendre comment contribuer à un avenir plus durable, équitable, humain, bienveillant et juste.Evoluant parmi les penseurs les plus influents en matière de technologie, d’innovation et de tendances sociétales, Stevenson conseille les institutions, organisations, gouvernements et écoles pour imaginer l’évolution du monde et la manière de s’y adapter. Son dernier ouvrage We Do Things Differently : The Outsiders Rebooting Our World vient tout juste d’être publié. Il parlera de l’avenir et quoi en faire à l’occasion du salon Full Circle le 7 février 2017 à Bruxelles.Plus d’informations : https://markstevenson-salon.eventbrite.co.uk.