Pourquoi manger ses crottes de nez peut être bon pour la santé

[PICTURE|sitelpic]Selon une étude canadienne rapportée par le blog « Senior en forme », le fait de consommer ses crottes de nez permettrait de renforcer son système immunitaire.

Les crottes de nez constituent des sécrétions nasales qui produisent du mucus contenant de l’eau qui se durcit lorsqu’elle sèche. C’est de cette manière que se forment ce que l’on appelle communément les crottes de nez. Toutefois, ce mécanisme est salutaire car c’est grâce à lui que sont évacuées tous les sécrétions de notre nez à l’aide d’un type de climatisation naturelle qui va humidifier l’air. Si nous nous situons dans un contexte contaminé, nos sécrétions nasales seront plus abondantes et leur noirceur plus prononcée. Par contre, si nous sommes enrhumé, le mucus adopte une teinte différente, jaune ou blanche, et ce, à cause de la présence massive de globules blancs en cas de rhume.

Les personnes qui mangent leurs crottes de nez sont atteintes de mucophagie, explique le blog qui précise qu’il s’agit de la terminologie scientifique pour nommer cette pratique. Selon des experts canadiens, celle-ci permettrait de renforcer le système immunitaire nous permettant ainsi de contrer plus facilement les microbes. La consommation de crottes de nez permet la production de plus d’anti-corps afin de pouvoir lutter contre ces microbes.

Pour corroborer leur thèse, les scientifiques de la faculté de Toronto ont utilisé des cobayes qu’ils ont divisés en deux groupes : le premier contingent pouvait manger ses crottes de nez tandis que le deuxième devait respecter une certaine conduite. Les conclusions ont montré que l’absorption d’une quantité infime de microbes contenus dans les crottes de nez engendre une production majeure d’anti-corps. Il s’agit d’un mécanisme similaire à celui de l’absorption de nos ongles produisant des effets bénéfiques sur notre organisme, conclut le blog « Senior en forme ».