Pourquoi les adultes apprécient les choux de Bruxelles, et pas les enfants?

 [PICTURE|siterpic]

Les choux de Bruxelles, qui ressemblent à des choux miniatures, ont un petit côté ludique, et l’on peut s’étonner que des millions d’enfants dans le monde ne les aiment pas. Selon le blog Now I Know, il y a une explication très simple à ce phénomène : ils contiennent un composé chimique qui est traduit comme de l’amertume par les papilles gustatives des enfants dès que ceux-ci les ont sur la langue. Nous perdons des papilles gustatives avec l’âge, et c’est pourquoi les adultes ne rejettent plus les choux de Bruxelles : nous ne ressentons plus cette amertume de façon aussi vive. La sensibilité des enfants à l’amertume serait peut-être évolutionnaire : elle aurait pour fonction de leur signaler une toxine dans la nourriture.

En outre, certains adultes qui n’aiment pas les choux les rejettent pour des raisons génétiques. Normalement, nous avons 25 types de récepteurs spécialisés sur le goût amer, mais certaines personnes en ont plus, ce qui les rend plus sensibles que la moyenne à l’amertume. D’un autre côté, entre 25% et 50% de la population ont une mutation génétique qui réduit, voire annule complètement leur sensibilité au goût amer.

Dans le même ordre d’idées, la coriandre n’a pas la même odeur pour tout le monde, selon le bagage génétique de la personne qui la sent. Pour un petit groupe de personnes, les composés organiques qu’elle dégage, les aldéhydes insaturés, sentent comme du savon. Dans ce cas, ce ne sont pas les papilles gustatives qui sont en cause, mais les capteurs sensoriels que nous avons dans le nez.

Plus
Lire plus...
Marchés