Pourquoi choisit-on plutôt une voix de femmes pour faire parler les machines?

Le dispositif d’intelligence artificielle qui dote l’iPhone 4S d’un assistant personnel, Siri, a une voix féminine… partout dans le monde, sauf en France et en Grande-Bretagne. CNN s’est demandé pourquoi les voix féminines étaient plus généralement choisies que les voix d’hommes pour faire parler nos appareils ?

Ce serait dans l’utérus de notre mère que nous aurions développé une plus grande affinité avec les voix féminines, explique Clifford Nass, un professeur de l’Université de Stanford. A ce stade, l’ouïe du fœtus réagit plus à la voix de sa mère qu’à celle de son père, ou des autres femmes. Par la suite, nous conservons cette préférence, et il est plus facile de satisfaire le plus grand nombre avec une voix de femme, qu’avec une voix d’homme.

Des faits historiques sont venus se superposer à cette préférence. Durant la Seconde Guerre mondiale, les instruments de navigation des avions de combat étaient dotés de voix féminines. De cette manière, leurs indications étaient aisément distinguées de celles données par les copilotes. Les services d’assistance téléphonique ont été assurés dès le départ par des femmes qui assuraient les connexions téléphoniques, les opératrices, et ils ont habitué les gens à être aidés par des voix féminines. Avec son film « 2001, l’odyssée de l’espace » Stanley Kubrick a dissuadé les constructeurs automobiles d’utiliser une voix masculine pour les premiers ordinateurs parlant dans les voitures, parce qu’il en a utilisé une lui-même dans son film pour incarner HAL 9000, un ordinateur maléfique aux commandes du vaisseau spatial, visiblement animé par l’envie de nuire aux deux spationautes. Lorsque les constructeurs ont sorti les premiers modèles de voitures parlantes, ils ont donc choisi des voix de femmes.

Selon Rebecca Zorach, directrice du Social Media Project à l’université de Chicago, la voix féminine de Siri n’est pas sans nous rappeler qu’un des stéréotypes de l’image féminine, c’est l’obéissance docile… ce qui correspond bien à l’idée que l’on se fait d’un assistant personnel. Mais on peut aussi noter que les femmes sont aussi plus fortes que les hommes dans les domaines de la communication et du relationnel. En tout état de cause, la voix de Siri a sûrement été attribuée après des études de marché, qui ont probablement dupliqué les habituels clichés en matière de répartition des rôles en fonction des genres. Ce sont ces mêmes études de marché qui ont dû conduire à choisir une voix masculine pour les versions britannique et française de l’assistant personnel d’Apple. Selon Stephen Ebbett, qui travaille pour Protectyourbubble.com, une compagnie d’assurances, Apple a estimé que les Américains étaient plus réceptifs à une voix de femme, mais que les Britanniques «feraient davantage confiance à une voix autoritaire ».

Plus
Lire plus...
Marchés