Plus d’un millier de véhicules de la SNCB sont remplis d’amiante

Pixabay

De l’amiante est présente dans plus d’un millier de voitures, locomotives et automotrices de la SNCB. La compagnie ferroviaire veut désormais s’en débarrasser, peut-on lire dans le journal De Tijd.

La société des chemins de fer belges a trouvé de l’amiante dans 1.152 véhicules, soit dans près de la moitié de sa flotte. Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR) a révélé la semaine dernière que cela représentait 720 voitures, 193 locomotives et 239 automotrices. Dans la plupart des cas, ce sont des engins datant des années 1980 et qui seront bientôt remplacés.

Un exemple concret: les voiture de type M4. La compagnie leur cherche de potentiels acheteurs. La SNCB voudrait retirer ces véhicules de la circulation pour 2023 et elle veut donc les revendre. Mais avant que l’acheteur n’en devienne propriétaire, les engins devront être désamiantés par une entreprise certifiée. La SNCB a déjà vendu 150 trains depuis 2015 de cette manière. Les bénéfices de cette transaction ne sont pas connus.

Danger pour les voyageurs et le personnel?

Le porte-parole de la SNCB a bien souligné le fait que le matériel roulant est sans danger pour les voyageurs. ‘Des prélèvements d’air ont été effectués dans les trains passagers toujours en service. Jusqu’ici, aucune trace d’amiante n’a été trouvé dans l’air durant ces analyses’, a déclaré Bart Crols.

Le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, Infrabel, possède aussi 2.162 wagons contenant de l’amiante. Ils sont utilisés pour le transport, le chargement et le déchargement de matériaux. L’amiante se trouve dans la couche de peinture. Pas de danger donc pour le personnel. ‘Les relevés n’ont jamais montré la présence d’amiante dans l’air lors des activités de maintenance’, a expliqué Thomas Baeken, porte-parole d’Infrabel.

Lire aussi: