Plus de Roumains que d’Irlandais vivent actuellement au Royaume-Uni 

Pour la première foisdans l’histoire, le Royaume-Uni compte plus de Roumains qued’Irlandais. Le nombre de ressortissants roumains qui vivaient au Royaume-Unien 2017 est estimé à 411.000, soit une hausse de 25% par rapport à2016. Cependant, les Roumains ne forment pas le groupe le plusimportant de non-Britanniques.  

Cet honneur revient auxPolonais, nationalité non britannique la plus courante avec un 1million de ressortissants aux Royaume-Uni, rapporte The Guardian quicite les chiffres communiqués la semaine dernière par le Bureau dela Statistique Nationale.  

En 2017, le nombre totalde ressortissants non Britanniques vivant au Royaume-Uni était de6,2 millions, soit une hausse de 4% par rapport aux 6 millionsrecensés en 2016. 

61% (3,8 millions) de cesressortissants non Britanniques vivant en Royaume-Uni en 2017 étaientde nationalité européenne.

Si ce groupe est estiméen tenant compte des étrangers qui ont obtenu la nationalitébritannique, le chiffre monte à 9,4millions, soit 200.000 personnes de plus qu’un an auparavant.

L’afflux denon-Britanniques augmente sans diminuer dans la plupart des régionsbritanniques. En moyenne, il s’agitd’une croissance de 6% au cours des dix dernières années.Deux-tiers de ces régions ont votépour le Brexit.

La population continue àaugmenter

À Boston et Lincolnshire,le nombre d’habitants non-britanniques a augmenté depuis 2007 de 3% pour atteindre 29%.

Toutes les régionsanglaises devraient connaître au cours des 10 prochaines années unehausse de population. La capitale Londres devrait accueillir 770.000nouveaux résidents pour atteindre une population de 9,5 millions depersonnes en 2026.

Le nombre de Roumainsvenant travailler au Royaume Uni a fortement augmenté depuis 2014,lorsque les restrictions qui les tenaient en dehors du marché dutravail ont été supprimées. En trois ans, leur nombre est passé de175.000 à 411.00 dont 170.000 habitent à Londres.

Après les Roumains, lesIrlandais forment le plus grand groupe avec 350.000 personnes, juste devant les Indiens quisont 346.000. Suivent ensuite les Italiens qui sont un peu moins de300.000.

© Luke Stackpoole/ Unsplash