Paris et Bruxelles, 42e et 44e villes les plus congestionnées au monde

Comme chaque année depuis 10 ans, TomTom établit son index des villes les plus embouteillées du monde. Premier constat: ça ne s’améliore pas. Nos villes européennes sont de plus en plus congestionnées. Paris et Bruxelles affichent un mauvais score, mais il y a pire. Il y a toujours pire.

Concentrons-nous d’abord sur la Belgique. Fait assez étonnant, la ville de Mons était la 2e ville la plus congestionnée du Royaume en 2019. Les travaux à répétition sur les voiries donnent des boutons aux Montois. Il s’agit d’une augmentation de 18% (!) par rapport à 2018.

La première place est bien entendu occupée par Bruxelles, dont le trafic s’est empiré d’1% avec 38% de congestion. C’est-à-dire que le trajet est 38% plus long que si les voiries étaient dégagées. Les endroits à éviter? Sans surprise la rue de la Loi et la rue du Trône. A contrario, Louvain, Namur et Courtrai ont vu leur situation s’améliorer.

La Belgique (30%) se situe entre la France (34%) et l’Allemagne (27%). Mais relativement loin des Pays-Bas par exemple avec 24%.

En France et dans le monde

En France, la situation parisienne est toujours aussi problématique. C’est la grande capitale occidentale la plus congestionnée en Europe. Rome suit de près, suivi de Bruxelles et de Londres. Marseille arrive sans surprise à la 2e place des villes les plus congestionnées de France. Bordeaux complète le trio de tête.

Dans le reste de l’Europe, c’est Moscou qui prend la tête du classement, suivi d’Istanbul et de Kiev.

Au niveau mondial, la ville indienne de Bengaluru est la championne toutes catégories avec pas moins de 70% de congestion. Le reste du podium est occupé par Manille aux Philippines et Bogotá en Colombie.

Découvrez le classement complet ici.

Lire aussi :

La Cour constitutionnelle annule la mesure ‘cash for car’ choisie par seulement… 142 travailleurs

Plus
Lire plus...
Marchés