Où en est la production française de voitures électriques ?

C’est l’un des grands objectifs avancés mardi dernier par Emmanuel Macron pour la France à l’horizon 2030 : une production automobile à 100% composée de véhicules électriques ou hybrides. Mais alors qu’en Europe c’est surtout l’Allemagne qui semble caracoler en tête de la transition routière énergétique, qu’en est-il actuellement des constructeurs français ? Petit tour d’horizon.

Tout d’abord, la production hexagonale ne se porte pas si mal, avec un taux d’électrification qui devrait atteindre les 26% cette année avec près de 400.00 voitures électriques, hybrides et hybrides rechargeables sur une production prévue autour des 1,6 million d’automobiles. C’est une forte hausse par rapport aux 12% seulement de 2019.

Ce n’est toutefois pas une marque issue du terroir français qui produit le plus de voitures électrifiées, mais le constructeur japonais Toyota, qui possède une usine à Onnaing, dans le nord de la France, et qui vise les 56% d’électriques cette année pour sa Yaris et la version SUV de cette dernière, la Yaris Cross, toutes les deux hybrides. Les deux modèles réunis totalisent 114.000 nouveaux véhicules cette année.

Smart a atteint le tout-électrique dans son usine d’Hambach, en Moselle, contre seulement 35% de la production en 2019, mais la firme ne construit que 33.000 véhicules par an, et surtout le lieu de production devrait être délocalisé en Chine, sans doute dès 2022. En volume, c’est donc plutôt Renault qui arrive derrière Toyota avec un taux d’électrification de 30% l’an dernier et qui devrait redescendre à 26% cette année suite au tassement du secteur de l’automobile.

La plus vendue d’Europe

Quant au groupe Stellantis, qui rassemble plusieurs marques emblématiques françaises, il est à la traine mais à des degrés divers selon les logos. Citroën atteindrait les 25% avec avec plus de 20.000 exemplaires de son C5 Aircross hybride rechargeable, mais Peugeot n’atteindrait pas les 15%, son 3008 en versions essence et diesel ayant bien plus de succès que le même modèle hybride rechargeable.

Quant aux ventes, c’est encore et toujours la Renault Zoé qui a le plus de succès avec 37.409 voitures, soit 33,73% des nouvelles voitures électriques sur les routes françaises en 2020. Ce modèle s’est d’ailleurs vendu à 99.613 exemplaires en Europe, briguant là aussi la première place. Viennent ensuite, pour la France, la Peugeot E-208 (16.557 ; 14,93%) et puis seulement un modèle étranger, la Tesla Model 3 (6477 ; 5,84%).

Si la France n’est pas le pays le plus avancé dans l’électrisation en Europe, la conversion de l’industrie va quand même bon train. De là à rendre crédible l’objectif de Macron de produire 2 millions de véhicules aux énergies renouvelables dès 2030, ça, on verra bien.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20