Norwegian a débauché 140 pilotes de Ryanair cette année et ce n’est qu’un début

La compagnie aérienne transatlantique low cost Norwegian Air Shuttle a réussi en 2017 à débaucher plus de 140 pilotes de son concurrent irlandais Ryanair. La plupart des pilotes ont changé d’entreprise au printemps et en été de cette année. Selon la Irish Air Line Pilots’ Association, au cours de la dernière année fiscale, 700 des 4200 pilotes de la compagnie Ryanair ont quitté l’entreprise. Cela correspond à un pilote sur 6. Ryanair a annoncé plus tôt cette semaine qu’elle supprimerait un très grand nombre de vols d’ici la fin de cette année. Près de 50 vols par jour vont être annulés, ce qui correspond à près de 300 000 passagers. L’aéroport de Charleroi est largement concerné par ce problème. Un vol sur 13 y a été supprimé.La compagnie aérienne s’est justifiée en expliquant qu’elle voulait améliorer sa ponctualité, mais la vérité est toute autre : Ryanair a un énorme problème de personnel et spécule que les passagers ne prendront pas la peine de réclamer une indemnisation.Tous ces problèmes sont liés à la politique de personnel de Ryanair. En effet, la compagnie aérienne irlandaise éprouve une difficulté dans ce domaine : elle doit modifier le calendrier de prise des congés du personnel navigant. Un changement est intervenu dans la législation irlandaise qui encadre les contrats des pilotes de la compagnie. Jusqu’ici, ceux-ci couraient d’avril à mars. Mais à partir de 2018, l’Irlande exigerait que Ryanair suive le calendrier commun : soit de janvier à décembre.La conséquence est simple : les pilotes et les membres d’équipage doivent désormais prendre toutes leurs vacances avant la fin de l’année. Comme il ne leur reste que trois mois, ils se rueraient tous sur leurs congés après cette saison estivale surchargée. Et cela créerait inévitablement des trous importants dans les horaires. D’où l’incapacité de faire voler des avions.

17 000 € de plus par an que chez Ryanair ou Vueling

Le concurrent Norwegian a utilisé le mécontentement du personnel de Ryanair pour débaucher les pilotes et des membres d’équipage de la compagnie low cost irlandaise. Pour les Irlandais, le changement d’employeur ne sera pas si compliqué, car Norwegian compte ouvrir une base à Dublin et elle veut recruter 40 pilotes supplémentaires. Bien sûr, la plupart d’entre eux viendront de Ryanair, a déclaré un porte-parole.Ce n’est pas la première fois que la compagnie aérienne norvégienne débauche des pilotes de la concurrence. Cette année, elle a déjà recruté 70 pilotes qui travaillaient auparavant pour la compagnie low cost espagnole Vueling pour renforcer son hub à l’aéroport El Prat de Barcelone.Norwegian  ne se limite pas non plus aux pilotes et aux membres d’équipage, et a aussi débauché des techniciens et du personnel de bureau. La motivation de tous ces salariés est généralement d’ordre financier. Dans certains cas, Norwegian améliore leurs salaires annuels de 17 000 € par rapport à ceux qui sont offerts par Vueling.

Ryanair contre-attaque

Chez Ryanair, on a besoin de toutes les ressources. L’Irish Times rapporte que les pilotes pourraient obtenir 12 000 € de prime s’ils renoncent à une partie de leurs vacances. Pour les copilotes, la prime se monte à 6000 €. En retour, les pilotes devront rester aux commandes pendant 1 ou 2 séries de 5 jours  consécutifs pendant leurs vacances. Mais ils devront aussi veiller à ne pas dépasser le maximum autorisé de 900 heures de vol par an. Toujours selon le journal, ces primes ne seraient versées qu’en novembre 2018. Mais les syndicats de pilotes  (Employee Representative Councils) ont refusé cette offre.