Michel Durant (Durobor) ne participera pas au sauvetage de Royal Boch

Michel Durant, président, administrateur délégué et actionnaire unique de la gobeleterie mécanique sonégienne Durobor, ne participera pas au sauvetage de Royal Boch, en faillite depuis la fin février. Michel Durant a en effet calculé que la survie de la dernière faïencerie du pays exigerait un investissement de quelque €7 millions, dont la moitié à négocier auprès des pouvoirs publics (Région wallonne et autres). Avec un chiffre d’affaires annuel estimé à €3 millions et une trentaine de personnes occupées, les perspectives de rentrées d’argent étaient minces.