Merci, mais non merci: le trio Coens-Bouchez-Lachaert refuse la coalition des socialistes

C’était dans l’air, c’est maintenant acté. Les trois présidents de parti étaient en réunion ce midi avec la Première ministre. Ils ont indiqué poliment ne pas privilégier la tripartite socialiste. Ils tenteront de trouver une majorité à partir du gouvernement actuel.

Pas de surprise. Les trois partis au gouvernement – MR, Open VLD et CD&V – ont rejeté de concert la piste socialiste évoquée en début de semaine. Il s’agissait d’une sorte de ‘majorité minoritaire’, regroupant les familles socialistes, libérales et démocrates-chrétiennes, qui devait trouver un appoint en septembre prochain, du côté des Verts ou de la N-VA.

Les trois présidents de partis, Georges-Louis Bouchez (MR), Egbert Lachaert (Open VLD) et Joachim Coens (Cd&V), réunis ce midi au 16 rue de la Loi avec Sophie Wilmès (MR), ne privilégient pas cette piste sans la balayer formellement. On sent toutefois qu’elle ne rencontre pas un franc enthousiasme.

A l’initiative

Les trois présidents comptent par contre prendre l’initiative, en partant des partis au sein du gouvernement pour l’élargir à d’autres et ‘dégager une majorité parlementaire qui mènera une politique de soutien et de relance efficace’.

En attendant, la Première ministre continuera d’exercer son rôle, malgré des pouvoirs spéciaux qui prennent fin le 26 juin (la confiance, elle, ne se termine qu’en septembre). Ajout intéressant du communiqué: ‘En concertation avec les entités fédérées.’