Mercedes-Benz a explosé les compteurs en Belgique grâce à ses véhicules électrifiés

Daimler is de moedergroep van Mercedes – Isopix

Le constructeur allemand de voitures de luxe Mercedes-Benz a vendu 6.649 voitures électriques ou hybrides rechargeables en Belgique l’année dernière, soit une hausse de 613% par rapport à 2019.

Un véhicule neuf de la marque sur cinq vendu en Belgique l’année dernière avait ainsi une prise pour le recharger, illustre mercredi Pierre-Emmanuel Chartier, patron de Mercedes-Benz Belux, dans une interview avec Belga.

Une année difficile

Sur la base de ses propres calculs, Mercedes-Benz affirme avoir respecté l’an dernier les normes européennes plus strictes en matière d’émissions de CO2. Selon M. Chartier, la division belge y a contribué et a atteint les objectifs fixés par la société-mère allemande. En Belgique, le constructeur allemand affirme avoir connu un début prometteur de ventes de voitures en 2020, avec un « excellent » Salon de l’auto de Bruxelles, qui a ensuite été étouffé dans l’œuf par la pandémie de coronavirus.

L’entreprise a clôturé l’année avec 31.758 nouvelles immatriculations en Belgique, contre 37.938 en 2019. Toutefois, cette baisse de 16,3% est bien inférieure à celle du marché national global, qui a chuté de 21,5%. En conséquence, Mercedes-Benz a vu sa part de marché en Belgique passer de 6,9% en 2019 à 7,4% l’année dernière.

Smart diminue également

La Mercedes Classe A compacte, en particulier, y a connu un grand succès, étant la voiture la plus populaire à Bruxelles et la cinquième en Flandre. La marque sœur Smart, qui depuis 2020 ne propose que des motorisations électriques, a vu les nouvelles immatriculations de voitures tomber à 152 en Belgique l’année dernière, contre 224 en 2019.

Etant donné l’annulation du Salon de l’auto cette année en raison de la crise, Mercedes-Benz proposera une combinaison de salon virtuel et d’une expérience physique dans les concessions.