Mémoire et mémorisation

Dans un article paru dans le New York Times, Thomas Schelling, économiste américain, nous fait part de son point de vue, sur la différence entre mémoire et mémorisation.

Après avoir lu un manuel sur la mémoire, « Roth Memory Course », Schelling a noté une grande amélioration dans sa capacité à pouvoir placer des objets dans les différentes pièces de sa maison et s’en souvenir, tout comme se souvenir des noms et des visages.

Il admet que cela lui a parfois été utile, pour apprendre un numéro de téléphone ou se souvenir de la liste des courses par exemple (mais comme il le souligne, il est plus rapide de l’écrire!)

Cependant, selon lui, apprendre ces conseils de mémorisation n’ont eu aucun effet sur sa mémoire en elle-même :

Ce qui a été amélioré n’est pas la mémoire (la capacité à se souvenir des choses), mais la mémorisation (ou plus précisément, la possibilité de mémoriser des choses par un acte de mémorisation.)

Si vous souhaitez vous souvenir qui était présent lors d’un dîner, il y a plusieurs manières de le mémoriser. Mais si vous ne mémorisez pas qui était là, vos capacités de ne vous aideront pas plus à le savoir.

Travailler la mémorisation peut être un jeu fantastique, mais cela n’affecte pas en soi-même, la mémoire, selon Thomas Schelling.

(photo)

 

Plus
Lire plus...
Marchés