Maradona et la mafia : le ballon d’or fondu en lingots

Le journal italien Il Corriere del Mezzogiorn rapporte que Salvatore Lo Russo, le capo (chef de clan) du quartier de Miano, à Naples, poursuivi en justice pour trafic de drogue, a expliqué à la justice qu’il était devenu un ami proche de Diego Maradona, et qu’il s’était même chargé de lui trouver de la cocaïne pour sa consommation personnelle à quelques reprises.

En 1990, Maradona avait subi un cambriolage, durant lequel la mafia lui avait volé une douzaine de montres de valeur. Salvatore Lo Russo l’avait aidé à récupérer ses montres. Comme l’une d’entre elles n’appartenait pas à Maradona, il la remit en cadeau à Pietro Pugliese, le garde du corps de Maradona. Celui-ci avait par le passé raconté à la justice que Maradona et d’autres joueurs du Napoli avaient été payés par la mafia pour ne pas donner leurs meilleurs efforts durant les derniers jours du championnat et permettre à l’équipe adverse du Milan AC de le remporter. La mafia ne voulait pas se retrouver dans la situation de devoir régler tous les parieurs ayant misé sur l’équipe de Naples. Le vol des montres de Maradona aurait été un avertissement de la Camora dans ce contexte.

Salvatore Lo Russo voulait également aider « Dieguito » à récupérer le ballon d’or qu’il avait reçu après avoir joué le match qui avait remporté la coupe du monde de football 1986, et qui, lui, avait été dérobé en 1989 au cours d’un casse de la mafia à la Banco di Napoli. Mais même les 15 millions de lires qu’il était prêt à payer pour le récupérer n’ont rien pu y faire : le ballon avait été fondu et converti en lingots d’or…