L’UE présente Leonardo, le 4e super-ordinateur le plus puissant au monde

La Commission européenne a présenté Leonardo, « un super-calculateur de classe mondiale ».

  • Quoi ? Développé et assemblé en Europe en collaboration avec l’entreprise (EC EuroHPC), le ministère italien des universités et de la recherche et le consortium CINECA, Leonardo a une puissance de calcul de 250 pétaflops (250 millions de milliards de calculs par seconde). L’ordinateur aura nécessité un investissement commun de 120 millions d’euros
  • Pourquoi ? Son but : calculer, à l’aide de ses propres performances, mais aussi de capacités d’intelligence artificielle. Concrètement, « Il permettra ainsi de mener des recherches sans précédent sur le cancer et la découverte de médicaments, de comprendre le fonctionnement du cerveau humain, de découvrir des technologies énergétiques propres, de modéliser le climat avec plus de précision et de contribuer à la prévision et à la surveillance des catastrophes naturelles et des pandémies », explique la Commission dans son communiqué.
  • Et maintenant ? Leonardo est au 4e rang mondial des super-computers. Il devrait accueillir à terme un ordinateur quantique, l’un des premiers à être construits en Europe. La flotte de super-ordinateurs de l’EC EuroHPC s’agrandit avec Discoverer en Bulgarie, MeluXina au Luxembourg, Vega en Slovénie, Karolina en République tchèque et LUMI en Finlande. D’autres projets sont en cours de développement au Portugal et en Espagne, mais aussi le premier super-ordinateur de type exascale en Allemagne. Son petit nom : JUPITER.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20