L’”or vert” est de moins en moins cher

Déja très populaire, l’avocat voit sacroissance augmenter grâce à une offre plus élevée et à des prixplus bas. La chaîne de cafés Starbucks aux États-Unis et au Canadaa maintenant ajouté de l’avocat à son menu standard. D’autreschaînes de fastfood comme Wendy’s ont également intégré ce fruit dans leurassortiment permanent. Notre pays n’échappe pas non plus à cettetendance.

L’histoire des avocats, fruitsoriginaires d’Amérique Centrale, est depuis longtemps un succès. L’avocat est très populaire car son huile se composeprincipalement de graisses non saturées et a donc une bonneinfluence sur le cholestérol. L’avocat contient aussi beaucoup deminéraux comme le fer et le potassium et également riche enprotéines.

Accro à l' »or vert »

Il faut s’attendre à ce que ce fruittrouve rapidement sa place dans la liste des 5 produits agricoles quiferont le plus l’objet de négociations dans les années à venir.Cela a conduit divers pays à se mettre à investir des montantsimportants dans ce nouvel « or vert »: le Mexique, laColombie, la République Dominicaine, l’Indonésie, les Pays-Bas etl’Espagne aussi, où 9.000 hectares sont déjà réservés pour leculture d’avocatiers en Andalousie et 7.000 dans les Iles Canaries.Les marchés européens les plus importants pour l’avocat sont leRoyaume Uni, la France et l’Allemagne.

Après le Royaume Uni, les Pays-Bassont le plus grand importateur mondial

Dans ce pays, 80% de l’importationd’avocats ne sont pas destinés à la consommation nationale, cesfruits partent dans d’autres pays. Notre pays n’échappe pas non plusà cet engouement. Entre 2011 et 2016, l’importation d’avocats estpassé de 6.004 tonnes à 29.283 tonnes, indiquent des chiffres del’Agence du Commerce extérieur. Cependant, une partie de cettequantité est à nouveau exportée.

Le plus grand exportateur mondial reste le Mexique. Le Chili suit avec 400.000 tonnes. Grâce à cette offre trop forte, le prix d’une caisse d’avocats est tombé maintenant de 80 dollars à 30 dollars (25 euros). Dans le commerce de détail, cela a amené une baisse de prix de plus ou moins 25%.

Pendant ce temps-là, dans ces pays exportateurs tels que les Chili, les prix élevés de l’avocat font en sorte que ce fruit est moins cher à l’étranger. La superficie des cultures consacrées à ce fruit est majoritairement orientée à l’exportation. Dès lors, lors des périodes de récoltes entre septembre et juin et même jusqu’en mars, l’”or vert”, la “palta”, extrêmement consommée dans le pays, devient tout bonnement inaccessible pour les foyers aux revenus moyens.