‘les troubles mentaux sont le fléau du 21ème siècle’

Près de 165 millions d’Européens, soit 38% de la population, souffrent de maladies mentales et nerveuses, telles que la dépression, l’insomnie, l’anxiété ou la démence, selon une très large nouvelle enquête de l’Université allemande de Dresde. Seulement un tiers d’entre eux recevraient un traitement approprié.

Ces maladies mentales sont un fléau pour l’économie, qui se chiffre en centaines de milliards d’euros, parce que les malades ne peuvent plus aller travailler, comme pour les nuisances dans les relations personnelles qu’elles occasionnent.

« Les désordres mentaux sont devenus le plus gros problème de santé pour l’Europe du 21ème siècle », affirment les auteurs de l’étude.

Le professeur Hans Ulrich Wittchen, qui dirige l’institut de psychologie clinique et de psychothérapie de l’Université de Dresde, et son équipe, qui ont réalisé cette étude, ont examiné la fréquence de 100 maladies mentales sur les populations de pays européens (les 27 de l’UE, la Suisse, l’Islande et la Norvège), représentant 514 millions de gens. Les quatre troubles les plus fréquents sont la dépression, la démence telle que la maladie d’Alzheimer ou la démence d’origine vasculaire, la dépendance à l’alcool, et l’accident vasculaire cérébral. Une étude précédente, menée en 2007, avait conclu que 27% de la population de l’UE souffrait de maladie mentale.

Au même moment, les grands laboratoires pharmaceutiques commencent à se dégager dans les domaines de recherche qui concernent le fonctionnement du cerveau et son impact sur le comportement, souhaitant transférer le financement de cette recherche sur les associations caritatives et les gouvernements.