Les personnes qui quittent Facebook sont moins dépressives

Lorsqu’elles quittent le réseau social Facebook, les personnes sont moins dépressives, plus productives et ont une meilleure situation financière, indique une étude récente, citée par le Daily Mail.

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont comparé les activités de plus de 1.750 étudiants de l’Université A&M du Texas . Lors de l’étude, un groupe d’étudiants a délaissé Facebook pendant une semaine. Un autre groupe est quant à lui resté actif sur le réseau social.

Moins d’informations consommées

Les chercheurs ont constaté que le fait de quitter Facebook faisait en sorte que les personnes consommaient globalement moins d’informations. Par ailleurs, cela réduisait également leur sensibilisation aux fausses informations et aux informations non conventionnelles. En d’autres termes, les étudiants qui quittaient Facebook avaient moins conscience des sources d’information faussées sur le plan politique.

‘Une utilisation restreinte de Facebook réduit la consommation d’information. Les participants ne changent pas de sources d’informations ou de plates-formes de réseaux sociaux lorsqu’ils quittent Facebook pendant une courte période’, ont expliqué les chercheurs.

Plus productifs

Les étudiants qui ont quitté Facebook pendant une semaine étaient en outre plus productifs. Ils ont déclaré qu’ils s’étaient sentis moins déprimés et qu’ils s’étaient livrés à des activités plus saines. Par ailleurs, ils étaient moins enclins à faire des achats compulsifs et mangeaient moins.

‘Facebook a des effets significatifs sur des aspects importants de l’existence qui ne sont pas directement liés aux réseaux sociaux’, a expliqué l’économiste Roberto Mosquera de l’Université de Las Américas, en Équateur.

Aspect financier

Les chercheurs ont également demandé aux volontaires combien ils voudraient recevoir en compensation de l’abandon de Facebook pendant une semaine. En moyenne, les participants considéraient qu’une semaine sur Facebook valait 67 dollars, soit une part non négligeable du budget hebdomadaire d’un étudiant typique. Cette valeur augmentait en outre de 20% après une semaine sans utiliser le réseau social. Selon les chercheurs, cette valorisation croissante est typique d’une relation addictive à la plate-forme.