Les objets les plus étranges jamais retrouvés dans le corps humain

Marty A. Sindhian est psychiatre en médecine légale. Dans son livre « Stuck up » (coincé), il fait l’inventaire des différents objets retrouvés dans le corps de certains de ses patients. Son ouvrage publie une centaine de radiographies toutes plus insolites les unes que les autres, comme cette cassette audio (photo).

Les enfants sont de fréquents visiteurs à la consultation, après avoir avalé des objets, ou les avoir introduits dans leurs oreilles ou leur nez, l’exemple le plus banal étant les pièces de monnaie. Pour les adultes, c’est l’alliance qui est l’objet le plus fréquemment avalé… « Très souvent elles sont avalées parce que les gens veulent les dissimuler », affirme Sindhian. Il précise qu’elles ne posent en général pas de problème particulier. Ce n’est pas la même chose avec les détenus, qui peuvent avaler n’importe quoi pour aller à l’infirmerie. « Le cas le plus étrange était celui d’un malade mental qui avait enroulé le couvercle d’une boîte de thon pour lui donner la forme d’un cigare, puis l’avait avalé ».

Mais pour les adultes, les cas les plus fréquents sont les insertions d’objets dans le rectum, souvent à la recherche de plaisir sexuel. Le livre cite le cas d’une poupée Barbie ou d’une figurine de Buzz l’Eclair. Mais plus étranges que les objets en eux-mêmes sont les excuses que ces patients vont donner pour justifier leur situation. Certains patients reconnaissent que l’incident est arrivé au cours d’activités sexuelles, mais d’autres vont expliquer qu’ils faisaient le ménage, nus, lorsqu’ils ont trébuché, et « atterri » sur l’objet en question.

« Nous ne nous moquons pas des patients, ni ne les questionnons outre mesure ; et ce n’est pas toujours important pour nous de connaitre la totalité de l’histoire », commente Sindhian. « Cependant, nous devons veiller à la sécurité de nos patients et vérifier que ces incidents ne sont pas le résultat d’abus exercés sur eux. Les médecins sont formés pour être aussi neutres que possible ; nous ne voulons pas que les patients refusent de rechercher de l’aide parce qu’ils pensent qu’ils pourraient être jugés par leur médecin ».

Le Huffington Post publie une série de ces étonnantes radiographies de l’abdomen.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20