Les gestionnaires d’actifs tentent-ils d’influencer les marchés avec leurs prévisions ?

Alors que l’année touche à sa fin, les gestionnaires d’actifs déballent leurs prévisions pour la nouvelle année. Certaines de ces prévisions sont particulièrement pessimistes, tandis que plusieurs institutions, dont l’OCDE et le FMI, ne prévoient qu’un ralentissement de la croissance en 2023. Pourquoi certains gestionnaires d’actifs mettent-ils en garde contre une période de fortes turbulences économiques ?

Pourquoi est-ce important ?

Les investisseurs se demandent depuis des mois combien de temps va durer le marché baissier (baisse en moyenne des prix). Ceux qui parviennent à bien évaluer cet aspect ont manifestement la possibilité de réaliser des gains d'investissement intéressants.

Le problème : Avec une inflation galopante, une crise énergétique et la guerre en Ukraine, entre autres, de nombreux pays se trouvent dans des eaux économiques agitées. On s'attend généralement à ce que l'année 2023 s'accompagne d'une récession mondiale. La gravité de cette récession dépend toutefois beaucoup de la personne à qui vous demandez.

Zoom avant : BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, fait partie des acteurs financiers très pessimistes quant à

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20