Les États-Unis enlèvent la Chine de sa liste des manipulateurs de devise

Donald Trump. EPA

Les USA ne semble plus voit la Chine comme une menace, et montre leur bonne volonté avant la signature de l’accord commercial de ce mercredi.

Deux jours avant que la Chine et les États-Unis ne signent la première partie d’un accord commercial, Washington prend une décision remarquable. Les États-Unis retirent la Chine de la liste des pays considérés comme des manipulateurs de monnaie, peut-on lire sur le site du Financial Times.

L’accord commercial pour ce mercredi

Cette décision intervient cinq mois après que le Trésor américain ait mis la Chine sur la liste. La nouvelle n’est toutefois pas si surprenante. Mercredi, le président Donald Trump et le vice-premier ministre chinois Liu He vont s’asseoir à la même table pour signer l’accord commercial.

Les deux plus grandes économies mondiales travaillent à cet accord depuis deux ans, ce qui a entraîné une véritable guerre tarifaire. Ce marché devrait être la première édition d’un contrat à long terme.