Les cours du café remontent enfin grâce… à la sécheresse

La Finca Santa Julia, au Guatemala. (Isopix)

La sécheresse qui frappe l’Amérique latine redonne des couleurs aux cours du café.

Cela sonnerait presque comme une bonne nouvelle pour l’industrie mondiale du café. Depuis quelques semaines, les cours affichent une hausse de près de 25%, passant de 0,93$, à la mi-octobre, à désormais 1,173$. Pour rappel, les prix du café ont chuté au cours de l’année 2019 pour atteindre des niveaux historiquement bas.

Les cours augmentent en raison d’une baisse de la production et de la chute des stocks, rapporte le Wall-Street Journal. Selon les négociants, l’une des principales raisons est le ralentissement de la récolte de café au Honduras. Ce pays, troisième producteur d’arabica au monde, connaît des conditions de sécheresse qui ne sont pas favorables à la culture des caféiers.

Les mauvaises conditions climatiques s’étendent par ailleurs à d’autres pays d’Amérique latine, comme le Brésil ou le Pérou. Ces pays sont également de gros producteurs d’arabica.

Production en baisse, consommation en hausse

Le mois dernier, l’Organisation International du Café livrait ses prévisions pour 2019-2020. Elle prévoit une diminution de la production mondiale de 0,9%, et -2,7% pour l’arabica.

Dans le même temps, la demande en café, elle, augmente. Les pays asiatiques, et plus particulièrement la Chine, s’ouvrent à la consommation de la boisson noire. Hausse annoncée: +3%.

En Europe, la croissance devrait afficher +1 à 2%.

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés