Les Allemands pensent que la solitude est un grave problème pour leur société

Selon une nouvelle étude,une majorité d’Allemands pensent que la solitude est un problèmesignificatif pour leur société. D’un autre côté, seule une petiteminorité de la population considère ce phénomène comme peupertinent. Ces conclusions sont tirées d’un sondaged’ARD-Deutschland auprès de plus de mille citoyens allemands.Cependant, peu d’entre eux estiment qu’il s’agit d’une question quidevrait être traité d’un point de vue politique.  

Selon les chercheurs, 51%des Allemands pensent que la solitude est un problème important,tandis que 17% voient dans ce phénomène sociétal un très grosproblème. Seul un quart des répondants (23%) estime qu’il s’agit aucontraire d’un problème mineur. Enfin, pour 6% des Allemands, il n’yaucun problème de solitude dans la société.

A la trentaine et à unâge avancé

L’étude a montré que lesfemmes étaient plus enclines à s’inquiéter de la solitude que leshommes. Trois quart des femmes voient dans la solitude un problèmemajeur, contre 61% des hommes. La populationgénérale estime que l’isolement social est problème d’ordre privéplutôt qu’un sujet qui devrait être traité par les politiciens. 57% desrépondants ont déclaré que la solitude ne devait pas faire partiede l’agenda politique.

Dans une étuderécente portant sur 16.000 Allemands, la psychologue Maike Luhmann,professeur à l’Université de la Ruhr à Bochum, a constatédes niveaux élevés de solitude chez les personnes dans la trentaineen période de transition et chez les personnes âgées. Ces derniers mois,en Allemagne, plusieurs voix se sont fait entendre plaidant pourdavantage d’action du monde politique contre l’isolement social.

Tabou

Au début de cette année,le Royaume-Uni a décidé de mettre sur pied un ministère de lasolitude pour lutter contre l’isolement social. Dans le cadre decette annonce, le professeur d’épidémiologie Karl Lauterbach,expert en matière de santé des sociaux-démocrates, a appelé aulancement d’une initiative similaire en Allemagne.

Lauterbach a déclaré quela solitude pour les personnes de plus de soixante ans est aussinéfaste que le tabagisme. Selon lui, le ministère allemand de laSanté devrait nommer une personne pour lutter contre le problème de solitude dans la société.

Marcus Weinberg,expert en politique familiale de l’Union chrétienne-démocrated’Allemagne (Christlich Demokratische Union Deutschlands (CDU)), a également déclaré qu’il fallait supprimer les tabous surce sujet afin que personnes seules aient une voix et que le solitudene reste pas un problème.