Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 10 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’Eglise catholique norvégienne a menti sur le nombre de ses fidèles

Logo Business AM
Geen categorie

01/12/2016 | Arnaud Lefebvre | 3 min de lecture

En Norvège, l’Eglise catholique a été condamnée à une amende d’un million de couronnes ou environ 125.000 euros pour avoir gonflé le nombre de ses fidèles afin d’obtenir davantage de subsides gouvernementaux, a annoncé le procureur général à Oslo.

Entre 2011 et 2014, le diocèse d’Oslo, responsable du recensement des catholiques en Norvège, aurait volontairement copié des noms du bottin téléphonique pour allonger la liste de ses fidèles. Un porte-parole de l’Eglise prétend cependant qu’aucun acte illégal n’a été commis.

En Norvège, les protestants forment le plus grand groupe religieux. Les minorités religieuses reçoivent cependant des aides financières de l’Etat, calculées sur le nombre de fidèles.

Lors de contrôles, il serait cependant apparu que le diocèse d’Oslo aurait ajouté un certain nombre de croyants fictifs à ses listes pour obtenir plus de subsides. Dans ce contexte, des responsables du diocèse auraient cherché des noms d’immigrants avec des noms suggérant qu’ils étaient issus de pays catholiques.

Immigration

Thuan Cong Pham, chef de l’administration du diocèse, a été accusé de fraude avec circonstances aggravantes par le procureur général.

Si le diocèse refuse de payer l’amende, les responsables seront jugés devant un tribunal. Dans une réaction, l’Eglise catholique dément avoir commis des actes illégaux ou avoir reçu des soutiens financiers indus.

« Nous avons toujours reconnu avoir commis des erreurs, mais ces problèmes ont été examinés et résolus depuis longtemps », a déclaré l’église catholique dans un communiqué. L’augmentation du nombre de croyants peut d’après l’église s’expliquer par le fait que depuis douze ans, la Norvège a connu une forte immigration en provenance de pays catholiques, notamment de Pologne.

En plus de l’amende, le gouvernement norvégien exige le remboursement d’environ 4,5 millions d’euros de trop-perçus. Au début de cette année, la Norvège comptait selon les chiffres officiels 145.000 membres.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks