L’éditeur de Fortnite doit payer un demi-milliard de dollars dans une affaire de protection de la vie privée : « C’est un message pour toutes les sociétés Internet »

Epic Games, le développer et éditeur du célèbre jeu vidéo en ligne Fortnite, a accepté un règlement d’un montant total de 520 millions de dollars. Selon le régulateur américain, le développeur a notamment violé les règles relatives à la protection de la vie privée des enfants et induit les utilisateurs en erreur.

Pourquoi est-ce important ?

Selon le Wall Street Journal, Epic a récemment été évalué à 32 milliards de dollars. Le jeu Fornite a généré à lui seul 5,5 milliards de dollars en 2018 et 3,7 milliards de dollars en 2019. Le jeu compte près de 400 millions d'utilisateurs dans le monde, selon des documents examinés par le site de jeux IGN.

L’actualité : La Commission fédérale du commerce (FTC) a annoncé lundi qu’Epic Games allait payer un règlement en rapport avec la collecte de données personnelles d’enfants et l’incitation des joueurs à effectuer des achats involontaires.

  • Selon la FTC, la société de jeux a violé les lois sur la protection de la vie privée en collectant des informations personnelles auprès de joueurs mineurs de Fortnite sans en avertir leurs parents.
  • Le jeu permettait également aux enfants d’avoir des chats et des conversations en temps réel avec d’autres joueurs, ce qui, selon le régulateur, était illégal. Selon les Américains, cela faisait courir des risques inutiles aux jeunes utilisateurs en les mettant en contact avec des inconnus.
  • Epic a fait courir des risques aux enfants et aux adolescents par le biais de ses politiques de confidentialité laxistes », a déclaré Samuel Levine, directeur de la division de la protection des consommateurs de la FTC. « Cela envoie un message à toutes les sociétés Internet : la collecte d’informations personnelles sur les enfants sans le consentement des parents ne sera pas tolérée. »
  • En conséquence, certains enfants ont été « brimés, menacés, harcelés et exposés à des problèmes dangereux et psychologiquement traumatisants ».
  • Dans cette affaire, Epic Games devra payer une amende de 275 millions de dollars.

Dark pattern

Déception : De plus, des « joueurs de tous âges » ont été incités à payer pour des fonctionnalités supplémentaires dans le jeu et l’annulation d’un achat était inutilement compliquée. Cela aurait conduit à des centaines de millions de dollars d’achats involontaires, selon le régulateur.

  • Selon la FTC, le développeur du jeu a utilisé des « astuces de conception sournoises » dans le jeu, connues sous le nom de  » dark pattern ». De cette manière, des millions de joueurs ont été trompés.
  • Les « dark patterns » sont des techniques en ligne trompeuses utilisées pour inciter les utilisateurs à faire des choses qu’ils n’avaient pas l’intention de faire au départ, comme acheter certains articles en jeu.
    • Des chercheurs de l’université de Princeton affirment que ces techniques abusent de la psychologie humaine dans le seul but d’inciter les utilisateurs à agir contre leur propre intérêt. « C’est contraire à l’éthique », affirment les chercheurs.
    • Dans le cas de Fortnite, il s’agissait de configurations de boutons contre-intuitives et déroutantes, qui permettaient aux joueurs (mineurs) de faire des achats importants trop facilement dans le jeu.
  • Epic doit donc verser plus de 245 millions de dollars de compensation aux clients qui en ont été victimes.
  • Dans une déclaration sur son site Web, Epic Games a pris acte de l’accord conclu avec la FTC.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20