Le talon d’Achille de l’armée chinoise : les soldats enfants uniques

Selon le journal japonais Nikkei Asia, la politique de l’enfant unique appliquée de longue date par la Chine mine encore aujourd’hui le moral de ses militaires et oblige le gouvernement de Pékin à développer des technologies sans pilote.

En 2018, un sous-marin chinois est entré dans les eaux japonaises autour des iles Senkaku, un archipel dont la souveraineté est contestée par la Chine, le Japon et Taïwan. L’armée japonaise a détecté le sous-marin et a émis un avertissement au navire.

Au lieu de continuer à naviguer ou à battre en retraite, le sous-marin chinois est rapidement remonté à la surface de l’eau. L’équipage a brandi le drapeau chinois pour s’identifier à l’armée japonaise. Cela aurait tout aussi bien pu être un drapeau blanc, car le sous-marin chinois a failli être pris sous le feu de l’ennemi, car l’armée japonaise ne pouvait pas identifier le navire et le considérait donc comme un intrus potentiellement dangereux. Le ministère japonais de la Défense a ensuite publié une photo de l’incident.

Les analystes militaires japonais et américains considèrent toujours l’incident comme un signe clair que l’armée chinoise est aux prises avec un moral bas dans ses rangs. L’équipage du sous-marin était prêt à entrer dans les eaux du Japon, mais il est devenu nerveux lorsque la pression a été appliquée.

Selon les analystes, le problème de moral dans l’armée chinoise a tout à voir avec la politique de l’enfant unique que la Chine a maintenue pendant plusieurs décennies. De 1979 à 2015, la plupart des familles chinoises étaient autorisées à avoir un enfant au maximum.

Environ 70 % des soldats chinois seraient des enfants uniques. Les autres soldats sont le deuxième, voire le troisième, enfant d’une famille. Leurs parents ont dû payer des amendes à l’État pendant plusieurs années pour avoir violé la politique démographique. Kinichi Nishimura, un analyste japonais de la défense, le sait.

Pourquoi est-ce un problème d’être enfant unique dans l’armée chinoise ?

Pour comprendre le problème des soldats à enfant unique, il faut d’abord examiner de plus près les traditions qui prévalent dans la société chinoise.

Selon la tradition confucéenne, le respect des parents est un élément central de l’éducation de chaque enfant. Prendre soin des parents âgés reste également très important dans la Chine moderne. Par conséquent, les parents chinois sont réticents à l’idée de voir leurs enfants embrasser une profession potentiellement dangereuse, comme celle de soldat professionnel. Ils risquent leur enfant unique et donc la personne qui s’occupera d’eux plus tard.

La réputation de l’armée est également problématique pour les familles chinoises. Selon le journaliste japonais Tetsuro Kosaka, la société chinoise n’a pas beaucoup de respect pour les soldats. Selon un vieux proverbe chinois, « un bon acier ne fait pas de bons clous ». Cela signifie que les citoyens respectés ne pouvaient pas être des soldats.

Pour résoudre ce problème d’image, les salaires et les pensions ainsi que le statut des soldats chinois ont été rendus plus attractifs par Pékin à plusieurs reprises.

Les véhicules sans pilote offrent une solution

« Ces dernières années, l’armée chinoise a déployé de plus en plus de navires de guerre et d’avions de chasse », explique M. Nishimura, « mais ils ne sont pas dotés d’un personnel suffisant et l’armée ne forme pas assez de soldats pour manipuler et entretenir cette technologie.

Par conséquent, l’armée chinoise investit de plus en plus dans les véhicules sans pilote, tels que les drones, et dans l’utilisation de missiles à longue portée. La Chine disposerait de milliers de ces missiles internationaux prêts à être utilisés.

Selon les analystes japonais, cette tendance ne fera que se poursuivre si l’armée chinoise ne parvient pas à rendre le métier de soldat plus attrayant. Selon le journal japonais Nikkei, une ancienne doctrine de l’Armée populaire de libération pendant la guerre froide se lit comme suit : « Lancer un grand nombre de missiles dans la phase initiale du combat de guerre, puis quitter immédiatement la ligne de front. »

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20