Le shopping de 2025 sera une expérience différente de celle que nous connaissons aujourd’hui

A l’avenir, nous nous rendrons de moins en moins dans des magasins, et nous dépenserons de plus  en plus d’argent en surfant sur ​​nos ordinateurs et tablettes. Mais cela ne signifie pas que les petites boutiques de quartier et les supermarchés vont disparaître, mais ils devront évoluer pour offrir au consommateur des services et une expérience différents, à l’image de ce que propose Apple dans ses Apple Stores.

Mae Anderson de l’AP décrit un certain nombre d’évolutions qu’elle entrevoit:

  • Les modèles de commerces qui combineront achats en ligne et hors ligne seront populaires. Il sera probablement plus fréquent de retirer ses achats en magasin après les avoir commandés en ligne. Commande et règlement seront réalisés le plus fréquemment sur des gadgets mobiles.
  • Grâce à des technologies avancées telles que les hologrammes et les modèles 3D (qui sont déjà présentes) nous pourrons essayer nos nouveaux vêtements virtuellement, sans avoir à nous déshabiller, et personnaliser les objets que nous voudrons acquérir en magasin et en direct.
  • Hointer, un magasin de prêt à porter de Seattle, propose un modèle qui se généralisera peut-être dans un avenir proche : plutôt que de laisser des présentoirs avec les vêtements de toutes tailles, cette boutique n’en expose qu’un exemplaire à la fois, à la manière d’une galerie de peinture. Les clients séduits par un vêtement peuvent scanner son code sur leur smartphone, indiquer leus desiderata en termes de couleur et de taille, et se rendre à la cabine d’essayage, où un système automatisé tiendra le vêtement correspondant prêt pour l’essayage. La commande est passée simultanément, et le client peut ensuite sortir du magasin sans avoir à passer par la caisse, le paiement est également automatisé.
  • Les consommateurs apprécient les coupons de réduction personnalisés et les progrès réalisés dans l’accumulation des données et leur analyse devraient permettre de raffiner l’attribution de ceux-ci. Anderson donne un exemple: «Vous entrez dans la boutique où vous avez l’habitude d’acheter votre crème pour le visage. Une balise Bluetooth pourrait reconnaître votre smartphone, se connecter avec votre historique d’achat et vous envoyer un SMS ou un email avec un coupon pour la crème ».
  • Les imprimantes 3D pourraient révolutionner le commerce dans le secteur de détail dans les 10 prochaines années. Les produits les plus simples n’auront plus à être produits en Chine, et acheminés jusqu’ici. Il sera peut-être possible d’imprimer les objets que nous voudrons acheter au moyen d’un code, soit à la maison, ou dans des magasins spécialisés. Actuellement, les imprimantes 3D ne savent travailler qu’à partir du plastique, mais des chercheurs expérimentent les impressions avec d’autres matériaux, tels que les métaux, les tissus, et même la nourriture.
  • Selon Steve Yankovich, qui dirige l’innovation chez eBay, la maison connectée du futur « saura » quand il faudra changer une ampoule et s’il faut racheter de la lessive. Cette maison connectée pourrait interagir avec Ebay, de telle sorte qu’une boite de dialogue pourrait apparaître sur le site d’enchères en ligne, avec les 10 articles qu’il faudrait racheter, pour permettre d’éviter de se trouver à court. Yankovich appelle cette tendance émergente le « commerce zéro-effort ».
Plus
My following

Un agenda peu chargé pour la semaine boursière à venir

05/12/2021 15:18

(ABM FN) La semaine prochaine, l'agenda des investisseurs sera peu rempli, bien que cela ne signifie pas nécessairement que les investisseurs auront une semaine tranquille, avec toute l'incertitude entourant le coronavirus et la future politique monétaire des banques centrales.  

La nouvelle variante omicron du virus est en augmentation, tandis que de nombreux pays sont à nouveau confrontés à des courbes d'infection et d'hospitalisations élevées dans cette pandémie.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20